X

Économie

Liban : Croissance « acceptable » des banques alpha au 1er semestre

Liban

La plupart des voyants sont au vert pour les établissements les plus importants du pays en termes de dépôts, malgré un ratio de créances douteuses en légère hausse.

13/09/2017

Les actifs nets des banques alpha, les 14 banques du Liban dont les dépôts excèdent 2 milliards de dollars, ont augmenté de 2,6 % au premier semestre, pour atteindre 222 milliards de dollars, selon un rapport de Bankdata Financial Services. Près de 16,8 % du total des actifs, environ 37,2 milliards de dollars, sont placés dans des entités à l'étranger. Cette croissance a été qualifiée « d'acceptable » par Bankdata dans un communiqué publié lundi soir. En comparaison, les actifs nets des banques alpha avaient progressé de 1,5 % au premier semestre 2016, pour atteindre 206,7 milliards de dollars.

Dollarisation
Les dépôts des clients, qui ont représenté 81,4 % du total des actifs de ces établissements à fin juin, se sont élevés à 180,7 milliards de dollars sur cette même période, en hausse de 3,4 % sur les six premiers mois. La hausse avait été de 1,2 % sur les six premiers mois de 2016 (170,3 milliards de dollars). « La hausse des dépôts des banques alpha a été principalement liée à celle des dépôts effectués dans les branches locales, qui ont augmenté de 3,8 % sur cette période, tandis que ceux effectués dans des filiales à l'étranger n'ont progressé que de 0,9 % », a précisé Bankdata. Plus en détail, les dépôts en devises effectués au Liban ont progressé de 5 % à fin juin, contre 1,6 % pour ceux en livres libanaises. Le taux de dollarisation a atteint son plus haut niveau en six ans, à 65,2 % à l'issue de cette période.
Les banques alpha ont, en outre, poursuivi leur « politique prudente de prêts en raison d'un contexte opérationnel difficile ». L'activité de prêts a ainsi progressé de 2,9 % à fin juin pour atteindre près de 66,7 milliards de dollars, une croissance principalement tirée par les emprunts contractés au Liban. Les prêts en livres ont progressé de 9,4 % sur cette période, contre 1,2 % pour ceux en dollars, a précisé Bankdata. Ainsi, le taux de dollarisation des prêts a atteint 70,3 % à fin juin, un plus bas record.
Bankdata a rappelé que les banques libanaises bénéficient de plus en plus des plans de relance de la Banque du Liban, qui a alloué depuis 2013 une enveloppe globale de 5 milliards de dollars de crédits subventionnés, libellés en livres libanaises, pour relancer la demande interne. Le dernier plan, d'un montant de 995 millions de dollars, a été défini par la circulaire intermédiaire n° 444 émise le 12 novembre 2016 et couvre une période allant jusqu'au 17 octobre 2017. Bankdata précise néanmoins que le ratio des créances douteuses a légèrement augmenté, passant de 6,81 % en décembre 2016 à 7,46 % en juin dernier.
Les profits consolidés des banques alpha ont pour leur part progressé de 10,1 % sur les six premiers mois, pour atteindre près de 1,2 milliard de dollars. Une performance principalement liée à la hausse des profits réalisés au Liban (+15,1 %). En comparaison, les profits consolidés avaient augmenté de 8 % sur les six premiers mois de 2016, à près de 1,1 milliard de dollars, selon les chiffres publiés il y a un an. Enfin, le rendement moyen sur actifs est passé de 1,04 % à 0,7 % en glissement annuel, tandis que le rendement moyen sur fonds propres est passé de 12,83 % à 12,75 % sur un an. Les 14 banques libanaises les plus importantes en termes de dépôts sont, dans l'ordre : Bank Audi ; BLOM Bank ; Byblos Bank ; Fransabank ; Société générale de banque au Liban (SGB) ; Bank of Beirut ; Bankmed ; Banque libano-française ; Crédit libanais ; IBL Bank ; BBAC ; First National Bank ; Gulf Bank et Credit Bank.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.