X

Moyen Orient et Monde

L’insoutenable privilège d’être fille et gendre de Trump

Éclairage
07/09/2017

Ivanka Trump et son mari Jared Kushner ont perdu le lustre de leur nom, de leur fortune et de leur élégance. L'envers de leur image sur papier glacé. Le couple vit à présent esseulé, dans sa très belle demeure d'un quartier résidentiel hyperhuppé, non loin de la Maison-Blanche. Tous deux n'ont pas su aimer Washington, qui le leur a bien rendu.

Pour le couple, le quotidien sous les feux des projecteurs n'est clairement pas évident. Chaque matin, en quittant tôt leur maison (elle après des heures entre les mains de sa coiffeuse et de sa maquilleuse) et en la regagnant tard, ils doivent affronter des manifestants qui les conspuent, et qui fustigent le président et toutes ses politiques. La fille de Donald Trump a confié qu'elle ne s'attendait pas à ce degré d'hostilité. Le couple se retrouve donc loin de la vie privilégiée et protégée qu'il menait à New York. Et même s'il décidait de regagner Big Apple, à la fin de l'année scolaire, comme l'a laissé suggérer Ivanka Trump, il ne retrouvera plus l'existence qu'il avait laissée : le bagage est désormais très lourd.

 

(Lire aussi : John Kelly, le sauveur aux menottes de velours)

 

Javanka
Vanity Fair a écrit que Washington « a ponctionné au quotidien l'estime de soi d'Ivanka Trump et de Jared Kushner, et fait de son mieux pour leur faire sentir qu'ils ne sont pas les bienvenus ». D'ailleurs, depuis leur arrivée, leurs voisins n'ont pas cessé de se plaindre de leurs encombrants gardes du corps et de leurs volumineuses poubelles qu'on a peine à ramasser. Le Chicago Tribune a publié un commentaire titré « L'Amérique a perdu espoir en Ivanka et Jared ». Le journal électronique d'extrême droite, Breitbart, actuellement sous la direction de Steve Bannon, ancien chef stratège de Donald Trump, a prédit que Jared et Ivanka, qu'il a surnommés Javanka, allaient faire leurs adieux à la Maison-Blanche à la fin de cette année. Et Mercury News Agency va plus loin, dévoilant que le couple a utilisé quelques fuites pour se distancier du président. Un éloignement également évoqué par le New York Times, dû aux déclarations extrêmement ambiguës de Donald Trump concernant les suprémacistes blancs lors des événements sanglants de Charlottesville. Quant à Morning Joe, star des matinales télévisées, il leur a conseillé tout de go de quitter Washington, révélant aussi, selon des « insiders » de la Maison-Blanche, qu'Ivanka n'est pas du tout équipée « pour affronter la brutale réalité de la capitale fédérale ».

Dès le départ, Jared Kushner et Ivanka Trump ont été « stupéfaits » par les attaques au vitriol dirigées contre eux. Stupéfaits de constater qu'ils étaient autant détestés que le président qui leur avait donné des fonctions n'ayant rien à voir avec leurs compétences. De plus, il n'a pas fallu longtemps à Washington pour révéler que Jared est un démocrate jouant les républicains, en digne fils de Charlie Kushner, milliardaire démocrate et grand donateur du parti en général, de Hillary Clinton en particulier.

Quant à la fille du président, aux manières mielleuses, elle sait aussi bien manier un langage vert si on l'attaque de front. À la Maison-Blanche, et derrière son dos, on l'appelle « Princesse royale ». Ce qui n'a pas empêché son père de balayer d'un revers de la main, et sans la consulter, les projets qu'elle voulait réaliser. Pour sa part, le gendre dispose du meilleur bureau de la Maison-Blanche, occupé auparavant par deux conseillers très proches de Barack Obama, David Axelrode et David Plouffe. Ses prédécesseurs avaient tapissé les murs de livres, de photos et de souvenirs professionnels. Lui a laissé les murs blancs nus, avec juste un écran de télévision et un miroir. Comme s'il n'était là que temporairement.

 

 

Lire aussi

Trump ressort de vieilles recettes pour l’Afghanistan

Quand Trump alimente la culture de la haine

Trump isolé entre deux grandes crises

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.