X

Sport

À Pyongyang, le Liban arrache le nul face à la Corée du Nord

FOOTBALL – ÉLIMINATOIRES COUPE D’ASIE DES NATIONS 2019
06/09/2017 | 00h00

Alors que le monde a les yeux rivés sur la Corée du Nord qui a réalisé dimanche un essai nucléaire – le sixième de son histoire et le plus puissant à ce jour –, c'est à Pyongyang que la sélection libanaise de football jouait hier dans le cadre de la course à la qualification pour la prochaine Coupe d'Asie des nations. Et hier, sur la pelouse du stade Kim Il-sung, l'équipe libanaise a réalisé une excellente opération en arrachant un nul probant face à la sélection nord-coréenne (2-2). Il s'agissait du troisième match de qualification pour le Liban pour la Coupe d'Asie des nations, prévue en 2019 aux Émirats arabes unis.

La sélection nationale de la Corée du Nord attendait le Liban de pied ferme, dans la mesure où elle n'avait plus le droit à l'erreur dans ce match du groupe B. Ainsi, devant un public qui s'était déplacé en masse dans les gradins du stade Kim Il-sung pour soutenir les joueurs locaux, la rencontre s'annonçait palpitante.
Les joueurs de la sélection nationale libanaise de football abordaient, eux, la rencontre en confiance. En effet, après avoir participé pendant quatre jours à un camp d'entraînement organisé à Abou Dhabi, le Liban se présentait dans le fauteuil confortable de leader de ce groupe. Les Libanais débarquaient à Pyongyang avec six points au compteur, récoltés en deux victoires pour autant de matches joués, dont notamment le fameux succès obtenu à l'extérieur face à la Malaisie au Tan Sri Dato Hj Hassan Yunos Stadium (1-2), à Kuala Lumpur. Menés 1-0 sur un but de la star locale Jasuli juste avant la mi-temps, les Libanais avaient trouvé les ressources nécessaires pour renverser la vapeur dans les dix dernières minutes de jeu et remporter une précieuse victoire (2-1), grâce notamment à Rabih Ataya.

 

Chapeaux de roues
Hier à Pyongyang, la rencontre débutait logiquement sur les chapeaux de roues pour les protégés de l'entraîneur Kim Chang-bok. Les Nord-Coréens se ruaient à l'assaut des buts libanais, exerçant un pressing d'enfer sur la défense libanaise. Leurs efforts furent récompensés à la 23e minute par l'entremise de l'avant-centre Kim Ju-song, qui concrétisait une belle action collective et donnait logiquement l'avantage aux siens. Nullement décontenancés par ce but, les Libanais réagissaient bien, mais leurs tentatives échouaient toujours devant le but adverse. La mi-temps était sifflée sur le score de 1 à 0 en faveur de l'équipe hôte.
De retour des vestiaires, nos joueurs nationaux reprenaient du poil de la bête, intensifiaient leurs offensives en direction des filets nord-coréens et égalisaient rapidement sur un tir à ras de terre de Nour Mansour (48e). Sonnés par ce but rapide, les Nord-Coréens balbutiaient alors leur football et montraient des failles tactiques, que les Libanais ne surent malheureusement pas mettre à profit.

Les joueurs de Miodrag Radulović ne parvenaient pas à concrétiser les nombreuses occasions qui se présentaient à eux. C'est même les Nord-Coréens qui marquaient de nouveau un but à la 86e minute, contre le cours du jeu, par l'intermédiaire de Ray Jonk-jek. Les Nord-Coréens pensaient alors probablement avoir fait le plus dur... Mais c'était sans compter sur l'énergie et la volonté des joueurs de la sélection du Cèdre qui puisaient dans leurs ultimes ressources pour arracher l'égalisation grâce au capitaine Hassan Maatouk (93e). Encore un bon match pour le Liban qui scellait la rencontre sur le score final de deux buts partout.

Les footballeurs retenus en sélection pour cette occasion par le Monténégrin Miodrag Radulović étaient Mehdi Khalil, Abbas Hassan, Ali Hammam, Kassem Zein, Mohammad Taha, Nour Mansour, Moutaz al-Juneidi, Nassar Nassar, Mohammad Zein Tahan, Ahmad Jalloul, Jad Noureddine, Haytham Faour, Rabih Ataya, Hassan Maatouk, Samir Ayass, Mohammad Haidar, Nader Matar, Hassan Cheaïto, Maher Sabra, Abou Bakr el-Mall, Hilal Helwé, Hassan Saad (Sonny) et Omar Chaabane.

 

Le Liban aux commandes
Grâce à ce succès, le Liban reste aux commandes de ce groupe B, avec sept points récoltés en trois rencontres disputées, et affiche toujours cinq points d'avance sur son principal adversaire, la Corée du Nord. Avec encore trois rencontres prévues dans ces qualifications, le Liban est pratiquement assuré d'empocher une des deux premières places du groupe B, qui le propulserait directement vers la Coupe d'Asie des nations 2019, une compétition pour laquelle les Libanais ne se sont jamais qualifiés sur le terrain. Ils n'y avaient participé qu'à une seule reprise, lorsque leur pays avait accueilli cet événement en l'an 2000.
La prochaine rencontre de l'équipe libanaise est prévue le 10 octobre prochain et l'opposera, de nouveau, à la Corée du Nord. Mais à Beyrouth cette fois...

 

Lire aussi

La Russie s'éloigne pour le Liban, incapable de battre le Koweït

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Ouch! Liban... Prochaine cible de Pyongyang ?

LA TABLE RONDE

SI ON POUVAIT AVOIR L'IRAN , DEJA QUALIFIÉE, AVEC LA SYRIE DU HEROS BASHAR , SUR LE POINT DE L'ETRE , ET LE LIBAN QUALIFIÉ EN RUSSIE EN 2018 , QUEL JACKPOT CELA FERAIT POUR UN AXE GAGNANT .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

NON PAS UNE VICTOIRE... MAIS PAS UNE DEFAITE !

Marionet

Go(a)ooooooooooooool.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué