X

À La Une

« L'Insulte » de Ziad Doueiri sur le tapis rouge de la Mostra

Cinéma
C.K. | OLJ
31/08/2017

La projection du film du cinéaste libanais Ziad Doueiri L'Insulte (Kaddiya raqm 23) a eu lieu ce jeudi soir dans le cadre du Festival international du cinéma de Venise, qui s'est ouvert mercredi et se tient jusqu'au 9 septembre. La projection au lieu en présence du ministre libanais de la Culture Ghattas Khoury et de Lynn Tehini, sa conseillère. Etaient aussi présents le réalisateur Ziad Doueiri et certains des acteurs du film, notamment Adel Karam, Diamant Bou Abboud, Kamel el-Bacha, Rita Hayek et Camille Salamé. Au milieu du grand nombre de spectateurs, l'on notait également, dans la salle, la présence du producteur Jean Bréhat (Tessalit), ainsi que d'Antoun Sehnaoui, président du Conseil d'administration de la boîte de production Ezekiel, et de Julie Gayet, présidente de Rouge International.

Plus tôt dans l'après-midi, le cinéaste Ziad Doueiri s'était plié au jeu des questions-réponses avec les journalistes, curieux d'en savoir plus sur ce film tant attendu.

Le film se déroule dans un quartier d'Achrafieh où une insulte, lancée par un Libanais à un Palestinien travaillant dans une entreprise de construction, va dégénérer en incidents graves. Les belligérants pourront-ils faire amende honorable ? Aller au-delà de leurs egos respectifs ainsi que de leur haine clanique et de leur lourd passé pour éviter un conflit à l'échelle nationale ?

La sortie, dans les salles libanaises, du quatrième long métrage du réalisateur libanais, sélectionné parmi plusieurs films internationaux à la Mostra de Venise, est prévue le 14 septembre.

 

 

Lire aussi

Ziad Doueiri, le retour de l'enfant prodigue

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La réconciliation Frangié-Geagea : une dimension morale et une convergence d’intérêts

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

N’oubliez pas les femmes

Commentaire de Anthony SAMRANI

Il y a le feu dans la maison Saoud

Un peu plus de Médéa AZOURI

Dans ma bulle

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué