X

Liban

Aoun annonce « la victoire du Liban contre le terrorisme »

Baabda

Les jurds de Ras Baalbeck et de Qaa « sont retournés dans le giron de l'État », se félicite pour sa part le commandant en chef de l'armée.

OLJ
31/08/2017

Entouré du commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, et du ministre de la Défense, Yaacoub Sarraf, le président Michel Aoun a annoncé hier, depuis le palais de Baabda, « la victoire du Liban contre le terrorisme », évitant d'évoquer le rôle joué par le Hezbollah dans les négociations avec le groupe État islamique (EI), qui ont abouti à l'obtention d'informations sur les militaires otages détenus par le groupe jihadiste. M. Aoun a également appelé les Libanais à transcender les tiraillements politiques qui ternissent l'éclat de la victoire.
« Aujourd'hui, nous annonçons la victoire du Liban contre le terrorisme et j'offre cette victoire à tous les Libanais », a déclaré M. Aoun. « Je félicite le commandement de l'armée pour cette réussite », a-t-il ajouté, en rendant hommage aux soldats de l'armée tombés au cours de la bataille. « Nous aurions souhaité célébrer la victoire avec vos camarades qui avaient été retenus otages. Notre seul réconfort est que nous les avons trouvés, et connaître leur sort était un des objectifs de la bataille », a dit M. Aoun en s'adressant aux militaires. « Le Liban restera fidèle à ses martyrs », a encore assuré le président.
Le chef de l'État a aussi salué « les habitants des régions frontalières qui ont tenu bon sur leurs terres », leur promettant de s'occuper d'eux et du développement de la région. « Le Liban a gagné contre le terrorisme et sa victoire a été grande et honorable. La frontière est revenue dans le giron de la patrie grâce à l'armée, qui a prouvé qu'elle est une armée forte, la seule qui a réussi à faire tomber l'EI », a encore dit M. Aoun.
« Sachez que votre armée a réussi à faire ce que d'autres États n'ont pas réussi à faire, a insisté M. Aoun en s'adressant aux Libanais. Ne laissez pas les tensions politiques et les accusations de ces derniers jours vous faire oublier la victoire, a-t-il dit. Il est de notre devoir à tous de protéger cette victoire par notre solidarité nationale sur laquelle nous devons tabler pour nous tourner vers l'avenir et continuer à protéger le Liban. »

Le commandant en chef de l'armée
Prenant ensuite la parole, le commandant en chef de l'armée a déclaré : « Au nom du Liban et des militaires, j'annonce la fin de l'opération "Aube des jurds", qui avait débuté le 19 août et qui a rempli ses objectifs : chasser les terroristes et connaître le sort des militaires otages. » « J'ai entendu beaucoup demander "pourquoi l'armée n'a pas continué la bataille" (...) mais j'avais des responsabilités à assumer », a affirmé le général Joseph Aoun.
Détaillant l'opération qui avait été précédée d'une « phase de préparation », il a souligné que « certains terroristes ont choisi de se battre et ont été tués, alors que d'autres ont fui vers la Syrie ». « Nous avons rencontré des difficultés dans la dernière poche jihadiste en raison de la présence de civils proches des combattants », a-t-il ajouté, précisant que l'armée a tout fait pour éviter de porter atteinte aux civils. « L'armée est entrée à Kherbet Daoud et Wadi Martbaya, et s'est assurée qu'il n'y a plus de jihadistes dans la région », a encore assuré le général Aoun. Il a aussi précisé que la troupe n'a arrêté aucun jihadiste de l'EI et que sept militaires ont été tués lors de l'opération.
Avant de se rendre à Baabda, le commandant en chef de l'armée avait, lui aussi, officiellement annoncé, dans son ordre du jour à la troupe, que la région des jurds de Ras Baalbeck et de Qaa « est retournée dans le giron de l'État ». « Ce qui nous fait mal dans cette victoire, c'est le douloureux sort de nos camarades martyrs qui avaient été otages (de l'EI) et qui ont souffert de la brutalité du terrorisme (...) », a-t-il dit en présentant ses condoléances aux familles de « ces héros ». « Nous ne vous oublierons jamais », a-t-il ajouté. Et de poursuivre : « Cette réalisation remarquable dans le parcours de l'armée, que vous avez accomplie grâce à votre compétence, votre esprit héroïque et votre courage, tourne une page douloureuse de notre vie nationale. » « Il y aura toujours devant vous des difficultés et des défis », a-t-il dit en évoquant « l'ennemi israélien qui se trouve toujours à la frontière sud », ainsi que les cellules terroristes. « Soyez toujours en état d'alerte pour faire ce que vous dicte le devoir militaire, afin de défendre la frontière et chaque parcelle de la patrie », a conclu le général Aoun.

Célébrations
Pour célébrer cette victoire, une cérémonie militaire « symbolique » a été organisée au siège du ministère de la Défense, à Yarzé. Des célébrations similaires ont eu lieu dans d'autres sièges relevant de l'armée, notamment au siège des forces aériennes et maritimes, ainsi que dans les instituts et académies militaires.
Par ailleurs, les unités de l'armée postées dans les jurds ont commencé hier à rassembler leurs équipements et chars pour retourner à leurs casernes, après l'annonce de la fin de l'opération militaire. Sur le chemin de retour, la brigade des commandos héliportés qui avait notamment pris part à la bataille a été accueillie à Ras Baalbeck par une foule en liesse, qui a arrosé les soldats de riz et de fleurs, et applaudi les réalisations de la troupe.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants