Liban

L’Association libanaise des chevaliers de Malte honore Mona Hraoui et Rabab Sadr

Humanitaire

Animé par de jeunes bénévoles de tous les pays, le centre de Chabrouh reçoit tout au long de l'année, pour des sessions d'une semaine, des personnes souffrant de handicaps profonds.

Fady NOUN | OLJ
18/08/2017

Ce sont deux passages parmi les plus beaux des Écritures que le nonce apostolique, Mgr Gabriele Caccia, a commentés dimanche dernier, au cours d'une messe célébrée au Centre de l'Ordre de Malte à Chabrouh (Kesrouan), pour la remise de la grand-croix de l'Association des chevaliers de Malte à Mona Hraoui, en signe de reconnaissance pour l'appui inconditionnel qu'elle apporte en toutes circonstances aux œuvres de l'association. Le lendemain, c'est Rabab Sadr qui recevait la même distinction des mains du président de l'Association libanaise des chevaliers de Malte, Marwan Sehnaoui.

École de compassion et de partage, le centre de Chabrouh accueille tout au long de l'année, pour des sessions d'une semaine, des personnes souffrant de handicaps physique ou intellectuel profonds. Toutefois, ce n'est pas un personnel spécialisé, mais de jeunes bénévoles de l'Ordre de Malte, venus d'une vingtaine de pays, auxquels se joignent leurs camarades libanais, qui s'occupent d'eux. Avec, bien entendu, un encadrement horaire précis et sous supervision. Les personnes handicapées sont, en grande majorité, des pensionnaires des divers établissements de soins psychiatriques des sœurs de la Croix.

« Ces personnes handicapées auraient pu passer tout l'été dans un lit, dans une maison ou dans un hôpital, mais grâce à vous, leurs vies ont un peu changé. » Commentant l'épisode de l'Évangile où Jésus, marchant sur l'eau, invite Pierre à le rejoindre, le nonce élargit l'horizon des jeunes qui l'écoutent : « Les problèmes, les souffrances et les injustices de la vie sont si nombreux que, parfois, on se dit qu'ils sont trop grands pour qu'on puisse y changer quoi que ce soit. Mais Jésus a invité Pierre à prendre courage et à venir vers lui. Il en va de même dans nos vies. En répondant généreusement à la parole de Jésus, nous réalisons que nous sommes capables de produire un grand changement dans la vie d'autrui. »

 

(Lire aussi : L’Ordre souverain de Malte et le Saint-Siège en parfaite harmonie)

 

« Poussées d'adrénaline »
De la lecture de l'Ancien Testament relatant l'histoire du prophète Élie sur le mont Carmel, le nonce tirera aussi une leçon : « Nous cherchons, dira-t-il, à accomplir des choses qui nous procurent des sensations fortes, des poussées d'adrénaline. Nous le cherchons dans les miracles, les choses extraordinaires, mais Dieu n'est pas là. Où donc est-il ? Il est dans le fait de s'occuper de quelqu'un qui, il nous semble, n'a rien à nous apporter que des tracas. Et pourtant, en restant avec ces personnes, petit à petit, nous entendons la voix de Dieu comme celle d'une brise légère, s'adressant à ce qu'il y a de plus profond en nous et disant : "Je ne suis pas loin d'ici." Dieu se révèle ainsi dans la croix. Un jour, la semaine que vous avez passée ici ressortira comme quelque chose d'unique qui vous a permis de sentir que votre vie a un sens parce que votre temps, vous l'aurez consacré aux autres, non à vous. »

C'est au nom de ces hautes valeurs d'altruisme et de souci de l'autre que Marwan Sehnaoui devait remettre à Mona Hraoui et Rabab Sadr la croix de l'association. En Mona Hraoui, il louera surtout « l'intelligence de cœur » qui la définit. Gravée sur l'insigne ainsi remis, cette phrase emblématique de l'association : « À Mona Hraoui, en témoignage de nos valeurs communes au service de l'homme et de sa dignité. » Et sur le revers : « Je ne te demande ni ta race, ni ta couleur, ni ta religion, mais dis-moi quelle est ta souffrance. »

 

(Lire aussi : Fady Noun, « croix du Mérite » de l’Association des chevaliers de Malte)

 

 

La force et la foi
« Ces jeunes bénévoles aux côtés de leurs camarades libanais me donnent de la force et de la foi en Dieu », dira de son côté, dans un mot de remerciement, l'épouse de l'ancien chef de l'État, qui confiera à l'assemblée que l'un de ses enfants a été emporté par la maladie à un jeune âge. « Je compatis avec chaque personne handicapée que je vois ici, et je sais ce qu'est la souffrance », soufflera-t-elle.

Le lendemain, c'est à une autre femme de cœur, Rabab Sadr (soeur de l'imam Moussa Sadr, disparu en libye en 1978), que Marwan Sehnaoui remettra la grand-croix de l'association. Accueillie et guidée par Marwan Sehnaoui, Mme Sadr, qui était accompagnée notamment de Maliha, la propre fille de l'imam, a pu visiter le centre de Chabrouh et faire connaissance du P. Raymond Abou Assi, son directeur, de Patrick Jabre, coordinateur du projet de bénévolat, et de François Abi Saab, chargé d'affaires de l'ambassade de l'Ordre de Malte au Liban.

Rabab Sadr commentera cette visite par ces mots : « Nous coopérons avec l'Ordre de Malte depuis vingt ans. L'humanité n'a pas de couleur, ce que vous réalisez là est le summum du travail humanitaire, et s'il est fait avec sincérité, il peut gagner le monde à la fraternité. Nous prouvons par notre travail commun que le Liban pluriel, uni par l'amour, est possible. »

Rappelons que la Fondation de l'imam Moussa Sadr gère avec l'Association libanaise des chevaliers de Malte un centre médico-social à Siddiqine (Liban-Sud) ainsi qu'une unité de soins mobiles.

 

 

 

Lire aussi

Comment l’Ordre de Malte a dû calmer le jeu avec le pape François

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les Saoudiens et le courant du Futur, des relations tendues

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.