X

Liban

Fady Noun, « croix du Mérite » de l’Association des chevaliers de Malte

Humanitaire

Le président Sehnaoui a salué « un témoin inlassable des valeurs de solidarité défendues par l'ordre. »

21/04/2017

Le président de l'Association libanaise des chevaliers de Malte, Marwan Sehnaoui, a décerné mercredi l'insigne de la « croix du Mérite » de l'ordre à notre collègue Fady Noun pour son engagement médiatique aux côtés de cette institution humanitaire qui gère en ce moment un ensemble de 30 opérations différentes sur l'ensemble du territoire.
En lui décernant la distinction, M. Sehnaoui a salué en Fady Noun « un témoin qui, à travers L'Orient-Le Jour, contribue à promouvoir les valeurs de solidarité et l'action humanitaire de l'Ordre de Malte ».

Certes solennelle, la cérémonie s'est pourtant déroulée dans une ambiance conviviale, autour d'un vin d'honneur au restaurant La Table d'Alfred, rue Sursock. Aux côtés de M. Sehnaoui, et entouré de son épouse Marise et de ses cinq enfants, le chef de service adjoint des pages de politique locale de L'OLJ a accueilli ses proches et ses collègues, venus partager avec lui ces instants d'émotion. Il y avait là notamment Michel Hélou, directeur exécutif du journal, Issa Goraieb, éditorialiste, et Élie Fayad, rédacteur en chef adjoint.

Étaient présents aussi le chargé d'affaires à l'ambassade de l'Ordre souverain de Malte, François Abi Saab, et plusieurs responsables de l'Association libanaise des chevaliers de l'Ordre de Malte, notamment Raphaël Debbané, chancelier, Paul Saghbini, hospitalier, et Nabil Kettaneh, trésorier, ainsi que le directeur médical, Issa Farkh, et la chargée de communication, Oumaïma Farah.

 

(Lire aussi : L’Ordre souverain de Malte et le Saint-Siège en parfaite harmonie)

 

« Votre journal, notre journal »
Avant de lui remettre son insigne honorifique, M. Sehnaoui a tenu à remercier, à travers Fady Noun, « L'Orient-Le Jour, un journal que nous aimons et respectons ». À notre collègue, il a rendu hommage par des paroles chaleureuses et généreuses : « Vous vous battez avec votre plume, votre foi et votre cœur, et vous avez compris que le remède aux maux de ce monde, pâtissant d'injustice, est l'amour. Vous êtes à l'écoute de ceux qui transmettent ce sentiment et vous les soutenez et les encouragez. »

Et de poursuivre : « Vous avez inlassablement épousé notre action humanitaire ouverte aux femmes et aux hommes de toutes confessions, dans le respect de leurs différences. Sans relâche, vous vous êtes intéressé à notre ordre apolitique dont le seul agenda est l'homme et sa dignité, et qui, à travers son œuvre sur l'ensemble du territoire, propose aux pauvres, aux malades, aux handicapés, aux personnes âgées, aux abandonnés, et aujourd'hui aux déplacés un projet de civilisation, de coexistence et de paix. Avec votre journal, notre journal, vous avez en vérité fait vôtre la conviction pour laquelle nous œuvrons, celle de détruire les murs et de construire des ponts. »

D'une voix empreinte d'émotion, Fady Noun a exprimé ses remerciements pour la reconnaissance et l'estime dont il faisait l'objet, se promettant de « rester au service d'une si noble cause ». Il a affirmé que, grâce à la plate-forme médiatique de L'Orient-Le Jour, il tente d'être « l'avocat de ceux qui n'ont pas de voix », soulignant son attachement à « servir nos seigneurs les pauvres dans la foi de celui qui nous a montré le chemin en devenant leur serviteur ».

 

(Lire aussi : Comment l’Ordre de Malte a dû calmer le jeu avec le pape François)

 

Deux documentaires
En prélude à la remise de la croix du Mérite, l'assistance a pu visionner deux courts documentaires sur les prestations de l'association dans les neuf centres médico-sociaux qu'elle anime au Liban.
« Nous sommes attachés aux valeurs de coexistence et de protection de la dignité humaine », a déclaré à L'OLJ Oumaïma Farah après la diffusion du film, rendant hommage à Fady Noun qui, selon ses propres termes, « a saisi ce message et su le transmettre avec cœur, âme et profondeur ».
Concluant sur une note d'humour, le récipiendaire, pour sa part, a exprimé sa crainte que « sa croix ne lui fasse perdre son mérite ».

 

 

Pour mémoire

L'Ordre de Malte avalise la démission de son Grand maître

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FELICITATIONS CHALEUREUSES !

Yves Prevost

Sincères félicitations pour une distinction bien méritée.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Quatre jihadismes, une métastase

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.