X

Liban

Jarrah annonce une baisse conséquente – jusqu’à 90 % – des tarifs

Internet

Deux forfaits mensuels, pour les étudiants et les usagers réguliers, seront désormais disponibles.

07/07/2017

« Il n'est plus permis que le pays figure au bas de l'échelle en termes de connexion internet et d'infrastructure des télécommunications. Le secteur des télécoms est essentiel au développement économique du Liban. » Partant de cette réflexion faite hier au Club de la presse, lors d'un dialogue avec les médias, le ministre des Télécoms, Jamal Jarrah, a présenté sa stratégie pour améliorer les télécommunications et « faire du Liban un pôle d'excellence ».

Une stratégie tridimensionnelle, conduite au niveau « des tarifs, des centraux et des réseaux », basée sur « la baisse des prix et l'amélioration des services de l'internet, la modernisation de l'infrastructure du secteur, le développement de la fibre optique, mais aussi sur la transparence ». Le ministre annonce au passage deux forfaits : un abonnement au téléphone cellulaire de 25 000 LL par mois destiné aux étudiants, et l'internet illimité pour 90 000 LL par mois les 4 Mbits/s.

Les débuts difficiles du ministre avec la presse locale semblent révolus : la séance, une présentation du ministre suivie de questions-réponses, était animée par le présentateur vedette de la chaîne télévisée LBCI, Bassam Abou Zeid, également président du Club de la presse, et retransmise en direct par la chaîne. La conférence-dialogue a toutefois eu lieu en l'absence du moindre représentant d'Ogero, fournisseur étatique de télécommunications auquel M. Jarrah a néanmoins rendu un hommage soutenu.

Le ministre des Télécoms annonce d'abord une baisse drastique des tarifs d'internet, jugés inabordables. « De l'ordre de 20 % de manière générale, mais qui peut atteindre 90 % pour les gros utilisateurs et pour certains services. » Et pour les usagers réguliers, un forfait d'internet illimité sera désormais disponible : « 90 000 LL par mois les 4 Mbits/s, autrement dit entre 50 à 55 % de réduction par rapport au tarif précédent. » Parallèlement, M. Jarrah promet « la réduction du tarif des communications internationales », grâce à « la baisse du prix de vente de chaque E1 net (une bande passante équivalant à 2Mbits/s) aux distributeurs d'internet, de 240 à 110 dollars, voire même à 70 dollars pour les gros utilisateurs (sachant que chaque E1 coûte à l'État près de 30 dollars) ». « Cette baisse des prix sera certes un manque à gagner pour l'État, compte tenu que le ministère des Télécoms assure un revenu d'un milliard et demi de dollars par an au Trésor. Mais en même temps, ce service est devenu essentiel au citoyen et au pays. Le ministère table sur le développement économique qui découlera de la baisse des prix », explique-t-il.

La seconde promesse concerne l'expansion du réseau internet à la totalité du territoire libanais.
« Dès samedi (demain), nous lançons le chantier de développement et d'amélioration de l'ancien réseau DSL, car non seulement le réseau est vétuste, mais nous avons constaté que certaines régions du pays sont privées d'infrastructure et ne sont toujours pas connectées à l'internet », observe le ministre. « Un appel d'offres a d'ailleurs été lancé dans ce sens et les résultats devraient être publiés incessamment », assure-t-il à ce propos.
« La solution idéale à plus long terme implique la mise en place de cabines reliées aux centraux par fibre optique » (fiber to the cabinet, sortes de relais entre les centraux et les abonnés, réduisant la distance qui les sépare), « ce qui permettra de fournir une connexion internet de 50 Mbits/s dans les grandes villes et certaines régions résidentielles en montagne, à des prix très abordables d'ici à deux ans au plus tard », ajoute-t-il.
Ce dossier allant de pair avec la saturation du réseau de téléphonie fixe, Jamal Jarrah rappelle que suite à un appel d'offres (remporté par le géant chinois Huawei), « les centraux téléphoniques rééquipés grâce à la technologie moderne IMS auront bientôt une capacité de 200 000 lignes téléphoniques supplémentaires ».

 

(Lire aussi : La baisse des tarifs d'internet fait des sceptiques...)

 

 

La 4G dans 95 % du pays d'ici à fin juillet
La troisième promesse du ministre des Télécoms concerne le téléphone cellulaire. Il propose désormais aux étudiants « un forfait mensuel au téléphone cellulaire de 25 000 LL, qui leur accordera 5 Gbits d'internet, plus de 2 heures de communications et environ 2 000 SMS ». « Une offre subventionnée par l'État, qui représente le tiers des coûts effectifs », précise-t-il. L'occasion pour M. Jarrah de réfléchir aussi à une baisse éventuelle des tarifs de la téléphonie mobile et de promettre une amélioration rapide du service 4G. « D'ici à fin juillet, 95 % du pays sera couvert par la 4G », promet-il, regrettant que « le pays ait perdu trois ans ».

Revenant sur l'autorisation donnée à l'entreprise GDS (GlobalCom Data Services) d'utiliser les infrastructures étatiques pour développer la fibre optique, le ministre des Télécoms confirme l'autorisation de développement accordée à une seconde société, Waves. « Il n'y a pas de monopole, répète-t-il inlassablement. Nous envisageons de donner davantage d'autorisations et étudions à l'heure actuelle trois nouvelles demandes. » L'objectif étant « d'ouvrir la voie à la concurrence afin que les internautes bénéficient d'un service d'excellence, à des prix imbattables ».
« Le pays a certes perdu trois ans, et 62,5 millions de dollars pour des infrastructures qui ne fonctionnent toujours pas », révèle le ministre. Mais désormais, « le chantier est en marche », assure-t-il. « Je n'en suis que le coordonnateur. »

 

 

Pour mémoire
Télécoms : le bond en avant annoncé du Liban

Jarrah réoriente la modernisation du réseau Internet

 

Hariri veut multiplier « par vingt » la vitesse du débit internet au Liban

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.