X

La Dernière

Le Village Préféré des Libanais, an II : c’est parti !

Événement
04/07/2017

Ils ont été dix villages à se déplacer hier, portant leurs récoltes, leurs provisions et leurs productions artisanales dans de grosses caisses en bois, pour se réunir dans un même espace au centre-ville de Beyrouth. Derrière les dix stands qui leur sont consacrés, chaque village s'efforce d'étaler ses perles rares, ses spécialités culinaires ou artisanales, de vanter ces petits trésors qui font sa plus grande fierté.

Aqoura, Anjar, Beit Chebab, Bhamdoun, Hasroun, Maasser el-Chouf, Qleilé, Sir Denniyé, Tannourine et Tebnine sont dix villages différents l'un de l'autre, éparpillés sur l'ensemble du territoire libanais, qui réfléchissent parfois différemment, réagissent différemment, prient et mangent différemment, mais qui ont le même amour pour leur pays et qui visent pourtant, tous les dix, un seul et même objectif : devenir, le 21 août prochain (lire ci-contre), le Village Préféré des Libanais.

Sous le parrainage du ministre d'État chargé de la Planification, Michel Pharaon (également actionnaire de L'OLJ), en partenariat avec la Fransabank, et avec la collaboration active de Souk el-Tayeb (Kamal Mouzawak), Live Love Beirut (Eddie Bitar), Foch Square et Colonel Beer, L'Orient-Le Jour a lancé hier la deuxième édition du concours Le Village Préféré des Libanais.

 

 

Hanaa Gemayel Jabbour, directrice marketing de L'Orient-Le Jour, a annoncé, au nom du journal et de la Fransabank, le lancement de l'édition 2017 du concours, avant de laisser la parole à Michel Pharaon, qui entame son intervention par une triste prédiction. « Il est très probable que, dans vingt ans, environ 80 % des citoyens habiteront les villes et les banlieues. C'est grâce à ce genre d'initiative que les habitants des villages pourront s'enraciner dans leurs régions, toutes aussi belles », précise-t-il. « C'est pour cette raison que j'avais décidé de m'abstenir de voter, l'an dernier, parce que, si je pouvais, je voterais pour chacun des dix villages présents ici aujourd'hui », a-t-il souri, avant de laisser la parole à Dania Kassar, directrice du marketing et de la communication de la Fransabank.

« La Fransabank a eu le coup de cœur pour Le Village Préféré des Libanais, justement parce qu'il témoigne d'un souci de préserver le patrimoine et l'environnement dans les zones rurales, d'y promouvoir le tourisme tant auprès des étrangers que des Libanais résidents et expatriés. La concurrence a été intense entre les dix villages l'année dernière, notamment entre Akkar el-Atika et Ehden. Nous nous attendons à ce qu'elle le soit également cette année », poursuit-elle, visiblement enthousiaste.

 

 

 

Vivre-ensemble
Enfin, Ziyad Makhoul, corédacteur en chef de L'OLJ, rappelle qu'en pleine préparation de la première édition du projet, il avait prévu de consacrer « deux ou trois heures à convaincre Michel Pharaon, ministre du Tourisme à l'époque, de parrainer et de cofinancer ce projet. Quelques minutes après lui avoir exposé l'idée, il était déjà d'accord et prêt à nous soutenir à fond », raconte-t-il. « Cela est loin d'avoir été le cas avec l'actuel ministre du Tourisme », déplore-t-il sévèrement. « La première édition du concours était une initiative pour le moins amusante et sympathique.

 

(Lire aussi : Prendre « L’Orient-Le Jour » par la main, et..., l'édito de Ziyad MAKHOUL)

 

Aujourd'hui, le Village Préféré des Libanais est bien plus que cela. Ce projet est devenu une vraie forme de résistance touristique, urgente et nécessaire. La seule résistance juste et utile », affirme-t-il (lire l'édito en page 1), avant de laisser la parole à un jeune habitant de Akkar el-Atika, village vainqueur de l'an dernier.

Et force est de constater que, depuis cette victoire, les habitants de ce village évoquent aisément deux époques lorsqu'ils en parlent, celle d'avant la compétition et celle d'après. « Pour nous, le Village Préféré des Libanais a été une révélation ! » témoigne Ibrahim Assaad. « Le village est mieux entretenu, trois nouveaux restaurants et plusieurs hôtels ont vu le jour durant cette année, raconte-t-il. Au lendemain même de l'annonce des résultats, des touristes affluaient des quatre coins du pays. » Le témoignage du jeune homme vise à encourager les représentants des villages présents cette année à se mobiliser davantage. « Ce concours est votre unique chance de promouvoir votre village », leur a-t-il lancé. À cet instant, l'émulation entre les villages avait déjà commencé à exploser...

Mais, loin de la concurrence, et dans ce vivre-ensemble que L'Orient-Le Jour a toujours cherché à promouvoir depuis plus de neuf décennies, les personnes présentes se sont ensuite amusées à déguster les succulentes spécialités des dix localités sélectionnées cette année, préparées par Souk el-Tayeb sous la houlette de l'irremplaçable Kamal Mouzawak.

 

Demandez le programme... et à vos votes !

Les reportages sur les dix villages sélectionnés pour la deuxième édition du « Village Préféré des Libanais » (Anjar, Aqoura, Beit Chebab, Bhamdoun, Hasroun, Maasser el-Chouf, Qleylé, Sir Denniyé, Tannourine et Tebnine) seront publiés dans L'Orient-Le Jour en dernière page du lundi 17 au jeudi 27 juillet inclus, jour après jour. Ces reportages, accompagnés de vidéos, seront également publiés au même moment sur un minisite entièrement dédié à ce projet.
Le vote sera ouvert à partir du 28 juillet et se clôturera le 18 août à minuit (heure de Beyrouth).
Le résultat sera publié le 21 août.

 

 

Pour mémoire

Le Village préféré des Libanais : Pour Akkar el-Atika, un trophée qui sonne comme une prise de conscience

Akkar el-Atika, « Le village préféré des Libanais » pour 2016

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POUR MOI CHAQUE VILLAGE A SA BEAUTE PARTICULIERE...

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque à la libanaise

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!