X

Liban

Disparition de Samir Azar, ancien député de Jezzine

Décès
OLJ
09/06/2017

« Deux chutes paraient Jezzine, le murmure de l'une d'elle s'est tu, Samir Azar n'est plus. » C'est par ces mots poétiques que le président de la Chambre, Nabih Berry, a annoncé la disparition de Samir Azar, longtemps député de son bloc, décédé hier des suites d'une longue maladie.
Pour sa part, Walid Joumblatt a twitté : « À Jezzine comme à Clemenceau, tu nous manqueras, voisin tranquille. Tu manqueras aussi au Liban tout entier et à son Assemblée, haut symbole national parmi les défenseurs de la modération et du dialogue. »
C'est par ces mots chaleureux que le Liban politique a fait ses adieux hier à Samir Azar, originaire de Jezzine, né le 10 octobre 1939 à Saïda. Le disparu laisse derrière lui sa veuve Diane-Marie Boustany et un fils unique, Ibrahim.
Diplômé de la prestigieuse faculté de droit de l'USJ, longtemps seule pépinière des élites libanaises, Samir Azar a entamé sa carrière professionnelle par un passage au ministère de l'Information, où il était en charge de la presse étrangère. C'est à cette école qu'il prit goût à la politique et présenta sa candidature aux élections législatives, au siège maronite de Jezzine.
Ses obsèques sont prévues à 16 heures aujourd'hui, en l'église paroissiale de Saint-Maron (Jezzine). Les condoléances ont été fixées à aujourd'hui et demain, au salon de l'église, entre 11 et 18 heures. Les commerces de Jezzine seront fermés aujourd'hui, en signe de deuil, entre midi et 18 heures.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants