Dans la presse

Après les sanctions, les Qataris se ruent sur les supermarchés

Doha tente de rassurer les habitants.

Un centre commercial à Doha, au Qatar, le 5 juin 2017. AFP / STRINGER

Les Qataris se sont rués lundi matin sur les supermarchés pour faire des provisions de denrées alimentaires, quelques heures après la décision de l'Arabie saoudite de fermer ses frontières avec le petit émirat du Golfe, rapporte le site anglophone qatari d'informations Doha News.

"Les consommateurs remplissent leurs caddies de provisions de lait, d'eau, de riz et d’œufs dans plusieurs magasins" note Doha News, où l'affluence était plus importante que d'habitude en période de ramadan. De nombreuses photos de chariots pleins circulent sur les réseaux sociaux, rapporte le site, citant également des résidents qataris qui indiquent que les rayons surgelés ont été pris d'assaut.

Peu de ressortissants du Qatar vivent et travaillent dans les pays voisins mais la fermeture du seul accès terrestre au Qatar, via l'Arabie saoudite, va affecter les importations de biens de consommation, notamment de produits alimentaires du pays.


(Lire aussi : Crise autour du Qatar : enjeux, contexte et conséquences)

 

Face à ce phénomène, le gouvernement qatari, cité par le site du quotidien anglophone qatari The Peninsula, tente de rassurer la population en indiquant que "les espaces aériens et maritimes resteront ouverts". De son côté, le ministère qatari des Affaires étrangères a déclaré que la fermeture de la frontière avec l'Arabie saoudite n'impactera pas la vie quotidienne des Qataris et des résidents. 

L'Arabie saoudite et quatre de ses alliés ont rompu avec le riche pays gazier du Golfe à la politique étrangère controversée qu'ils accusent de soutenir le "terrorisme", provoquant une crise diplomatique majeure au Moyen-Orient. Le Qatar a réagi avec colère, en accusant à son tour ses voisins de vouloir le mettre "sous tutelle" et de l'étouffer économiquement.

 

 

Repères

Crise dans le Golfe : les mesures prises contre le Qatar

Qatar : des soupçons récurrents de "soutien au terrorisme"

Le Conseil des pays du Golfe, une fragile unité à l'épreuve


Les Qataris se sont rués lundi matin sur les supermarchés pour faire des provisions de denrées alimentaires, quelques heures après la décision de l'Arabie saoudite de fermer ses frontières avec le petit émirat du Golfe, rapporte le site anglophone qatari d'informations

commentaires (3)

La grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf vient d'exploser en plein vol . La prochaine face de la même médaille va suivre dans pas longtemps, une fois les 400 Milliards partagés entre les loups qui traient les vaches à lait d'âne.

FRIK-A-FRAK

22 h 10, le 05 juin 2017

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • La grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf vient d'exploser en plein vol . La prochaine face de la même médaille va suivre dans pas longtemps, une fois les 400 Milliards partagés entre les loups qui traient les vaches à lait d'âne.

    FRIK-A-FRAK

    22 h 10, le 05 juin 2017

  • LE QATAR N'A JAMAIS CONNU DES DIFFICULTÉS ET DES PROBLÈMES . IL EST TANT DE GOUTER UN PEU À LA SOUFFRANCE. ÇA NE FAIT QUE DU BIEN POUR LE PROCHE ORIENT, NOTAMMENT LE LIBAN.

    Gebran Eid

    19 h 42, le 05 juin 2017

  • Punition bonne ou mauvaise , les jours prochains nous le prouveront.

    Antoine Sabbagha

    19 h 25, le 05 juin 2017