L’Académie libanaise des beaux-arts : nouveaux cursus, nouvelles perspectives - Chantal EDDÉ

LES PRINCIPALES UNIVERSITÉS

L’Académie libanaise des beaux-arts : nouveaux cursus, nouvelles perspectives

13/04/2017

Fidèle à sa tradition, l'ALBA se distingue par des filières dont le programme est tout aussi pointu qu'innovateur, alliant l'art à l'engagement professionnel. Cette année encore, trois nouveaux cursus offrent aux étudiants des débouchés variés : design urbain, stylisme et création de mode, ainsi que la filière télévision.

 

Master en design urbain
L'Institut d'urbanisme de l'ALBA (IUA) lance le master en design urbain, ouvert aux architectes et paysagistes professionnels, de même qu'aux étudiants en architecture. Dispensée sur quatre semestres par des praticiens de la ville, cette formation pluridisciplinaire répond aux besoins de notre pays dans ce domaine. En effet, l'identité urbaine des villes et des villages est victime d'une gestion incohérente. Grâce à sa nouvelle vision, la discipline du design urbain à l'ALBA vise à l'amélioration de notre cadre de vie.
Ce master englobe les domaines de la conception, de la planification et de la gestion urbaine, ainsi que la production d'opérations de développement urbain auprès des aménageurs privés, des banques actives dans le secteur de l'immobilier, des administrations publiques et des grandes agences d'architecture et d'urbanisme.

Il ouvre par conséquent de nouveaux débouchés au Liban ou à l'étranger, notamment dans les pays du Golfe où l'on observe une émergence des projets urbains.

Concernant les partenariats, l'Institut d'urbanisme de l'ALBA s'est allié à l'École d'architecture Paris-Val de Seine et à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée (Institut français d'urbanisme ‒ IFU), en France. Par ailleurs, l'IUA est membre depuis 1996 de l'APERAU (Association pour la promotion de l'enseignement et de la recherche en aménagement et urbanisme) et de l'ECLAS (European Council of Landscape Architecture), et il est en pourparlers pour devenir membre de L'EFLA (European Federation of Landscape Architecture).

 

Licence en stylisme et création de mode
Parrainée par Rabih Kayrouz, en partenariat avec l'École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles, l'École de mode de l'ALBA propose la licence en stylisme et création de mode. Cette formation aborde le vêtement d'une manière non conventionnelle, stimule la curiosité des étudiants et les incite à la recherche.
Au cours de leurs études, les futurs stylistes se constituent un vocabulaire technique en coupe, couture, manipulation et ennoblissement des textiles, dessin de silhouettes et graphisme. Grâce aux projets, ils développent une écriture personnelle.
Ils acquièrent aussi les compétences stratégiques nécessaires à leur métier, une culture générale solide et une capacité à conceptualiser et communiquer leurs idées.
Par ailleurs, complétant la formation, des rencontres avec des professionnels, des visites d'ateliers et des stages offrent l'opportunité aux étudiants d'appliquer leurs apprentissages dans un contexte réel.

 

Le département télévision
Répondant aux besoins du marché de la télévision et du web, en pleine expansion dans le monde arabe, le département télévision de l'ALBA prodigue une formation en anglais, composée d'une licence (3 ans) et de deux spécialisations en master (2 ans), « Écriture et création » et « Réalisation ».
Enseigné par les meilleurs professionnels libanais et internationaux, le programme forme des professionnels compétents dans les domaines de l'écriture, de la réalisation et de la production.
De plus, la formation comprend de multiples projets. Ceux-ci stimulent la créativité, l'innovation, la réflexion, l'esprit critique et analytique de l'étudiant, et encouragent la recherche et le travail en équipe.
Le département télévision a vu le jour grâce à une collaboration avec l'INA (Institut national de l'audiovisuel), Canal France International et la COPEAM (Conférence permanente de l'audiovisuel méditerranéen).

 

Les aides financières
Une fois admis, l'étudiant présente une demande d'aide financière auprès du service social. Les étudiants dont le dossier est accepté bénéficient, dès la première année, d'une aide financière accordée sur une base annuelle.
Les étudiants inscrits à l'École des arts visuels peuvent obtenir une aide de 30 à 50 % du montant global de la scolarité annuelle. L'aide est de 20 % pour l'École d'architecture.

Pour ce qui est de l'École des arts décoratifs, les étudiants peuvent recevoir une aide de 20 à 30 % s'ils sont inscrits à la section design, une aide de 20 % s'ils sont à la section architecture d'intérieur, ainsi qu'une aide de 20 à 30 % s'ils souhaitent étudier à la section art graphique et publicité.
À l'École de cinéma et de réalisation audiovisuelle, peuvent être accordées une aide de 20 à 40 % dans la section cinéma et une aide de 20 à 50 % dans la section tTélévision.
Les étudiants inscrits en architecture du paysage, à l'Institut d'urbanisme, peuvent obtenir une aide de 30 à 50 %.
Enfin, pour les étudiants en École de mode, une aide de 30 à 50 % du montant global de la scolarité annuelle peut être accordée.

L'ALBA propose à certains postulants dont le dossier est refusé un prêt auprès de services bancaires dont les intérêts sont pris en charge par l'académie.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.