Agence universitaire de la francophonie : mobilités étudiantes partout - Zeina ANTONIOS

COMMENT FINANCER LES ÉTUDES ?

Agence universitaire de la francophonie : mobilités étudiantes partout

13/04/2017

Créée en 1993 à Beyrouth, la direction régionale Moyen-Orient de l'Agence universitaire de la francophonie (AUF) est installée dans l'enceinte de l'Institut français du Liban. Son travail consiste à consolider la coopération universitaire en français au Liban et dans la région à travers des aides favorisant la mobilité étudiante et le développement du travail universitaire.


L'AUF est une association d'universités présente à l'échelle internationale. Elle compte plus de 800 établissements universitaires et de recherche répartis dans une centaine de pays. Dix-neuf établissements libanais en sont membres.
« Le travail de l'AUF sur le terrain se divise en plusieurs parties, explique Hervé Sabourin, directeur régional Moyen-Orient de l'AUF. Elle assure tout d'abord le financement des mobilités étudiantes en licence et en master, à travers les pays de la francophonie et par le biais du soutien aux programmes universitaires. Elle offre également, dans le cadre de ses programmes doctoraux, des séjours de six mois par an pour les doctorants inscrits dans un établissement membre de l'AUF au Liban », ajoute-t-il.
« Les étudiants peuvent bénéficier d'un soutien à un stage et de la possibilité de participer à un colloque international pour présenter leurs travaux », souligne M. Sabourin, qui ajoute que l'AUF propose un soutien à la recherche avec le Programme de coopération scientifique interuniversitaire (PCSI).

 

Un lien entre universités et entreprises
L'AUF développe par ailleurs des projets avec les universités et les entreprises à travers le programme Oipules (Orientation et insertion professionnelle universitaire au Liban, Égypte et Syrie) pour la facilitation de l'insertion des étudiants dans le monde du travail. Le programme Oipules prévoit la création, dans chaque université, d'un centre des métiers pour se documenter, apprendre à écrire un CV et à bien passer un entretien de travail. « Notre but est de faire parler les universités et les entreprises. Les discussions avec les entreprises sont primordiales », explique Hervé Sabourin.
« Nous sommes en train de travailler cette année au lancement d'un projet de sensibilisation à l'entrepreneuriat pour que les étudiants puissent monter leur entreprise. Nous y travaillons particulièrement avec Berytech, Smart ESA, le ministère de l'Éducation, le Rassemblement des dirigeants et chefs d'entreprise libanais (RDCL), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et les universités libanaises concernées », indique M. Sabourin.


Pour faciliter l'insertion professionnelle des étudiants, l'AUF a développé Bokrajobs, un site web qui donne accès aux informations sur les filières de formation universitaires et leurs débouchés au Liban, en Syrie et en Égypte (http://pmb.lb.auf.org/).


Pour plus d'informations sur les aides à la mobilité, rendez-vous sur le site www.auf.org

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué