Spectacle

La danse rassembleuse de Laure Dupont

La danse contemporaine évolue en toute fluidité à Beyrouth en cette période printanière. Après l'annonce du festival Bipod prévu du 13 au 29 avril prochain, Laure Dupont présente son spectacle LABA ce soir à 20h30 au KED. Dans le cadre du Mois de la francophonie, la danseuse et chorégraphe suisse tentera de séduire le public à travers une réflexion sur l'humain.

Reconnaissante d'avoir été invitée par l'ambassade de son pays, l'artiste se dit également particulièrement touchée : « Je suis profondément attirée par le Liban. C'est un pays qui combine une histoire agitée et une douceur de vivre », explique celle qui souhaiterait développer avec les Libanais des « mondes artistiques, des collaborations et des échanges pédagogiques ».

Née à Genève en 1983, Laure Dupont a toujours été passionnée de danse. Pour elle, « en liant la musique, les corps, les voix, les cœurs et les esprits, la danse est rassembleuse ». Formée en danse classique et contemporaine au Conservatoire de Sion, elle poursuit une formation à l'école Atelier Rudra Béjart de Lausanne. Pendant 10 ans, elle travaille ensuite en tant qu'interprète et assistante avec la compagnie Buissonnière. Parallèlement, elle collabore avec la compagnie de théâtre Mladha et fonde sa propre compagnie Bertha en 2014. Créé en 2015, son spectacle LABA a déjà connu plusieurs succès, au Festival international de danse Pei à La Réunion ou encore lors des fêtes de la Danse en Valais, en 2016. LABA a engendré la création d'un spectacle de 80 minutes, intitulé Kabarais Bâtard.

 

Un spectacle aux nombreuses particularités
Plusieurs points forts font la singularité du spectacle. Dans un premier temps, il est conçu pour pouvoir être joué dans des lieux inhabituels, une particularité liée au thème : « Le concept repose sur l'adaptation permanente que l'être entretient avec son propre environnement », explique l'artiste. Bâti près d'un port, pour servir à l'origine d'usine métallurgique, le KED n'échappe pas à la règle : « Ce lieu est chargé de sens et ouvert sur la ville en mouvement. De l'immense terrasse on voit l'entrelacement des ponts, des routes, les grues du port », précise Laure Dupont. Comme la plupart des spectacles de danse contemporaine, l'œuvre apporte une réflexion profonde. « Le spectacle fait le parallèle entre le jeu d'un enfant dans la peau d'un héros et le rituel ancestral le plus saisissant d'invocation aux anciens », explique la danseuse. Selon elle, il s'agit ainsi d'appréhender et apprivoiser l'absurdité du monde, d'en ressentir la violence et d'y trouver une cohérence. Dernier point et non des moindres, la partie scénique est en interaction avec la vidéo. De ce fait la vidéoprojection brouille les pistes : « Elle invite le spectateur à confondre les êtres vivants avec les pixels. »

À la suite de cette représentation, deux ateliers de danse contemporaine seront prévus à l'Art&Movement Dance Institute d'Alice Massabki les 30 et 31 Mars. Lors de ces rencontres, Laure Dupont amènera les stagiaires à une propre conscience de leur corps et de la maîtrise de leur propre poids.

 

*« LABA », par la compagnie Bertha, ce soir et mercredi 5 avril, à 20h30, au KED, rue Émile Lahoud, la Quarantaine. Réservations : 70/789 906. Entrée libre.

 


La danse contemporaine évolue en toute fluidité à Beyrouth en cette période printanière. Après l'annonce du festival Bipod prévu du 13 au 29 avril prochain, Laure Dupont présente son spectacle LABA ce soir à 20h30 au KED. Dans le cadre du Mois de la francophonie, la danseuse et chorégraphe suisse tentera de séduire le public à travers une réflexion sur...

commentaires (1)

Le spectacle affiche complet ce soir. Il sera repris le mercredi 5 Avril au KED à 20H30. Réservations obligatoires : 70789906 ou yazancollective@gmail.com

Massabki Alice

08 h 41, le 29 mars 2017

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Le spectacle affiche complet ce soir. Il sera repris le mercredi 5 Avril au KED à 20H30. Réservations obligatoires : 70789906 ou yazancollective@gmail.com

    Massabki Alice

    08 h 41, le 29 mars 2017