X

Économie

Bruxelles valide une première mégafusion dans la chimie entre Dow et DuPont

Union européenne
OLJ
28/03/2017

Bruxelles a donné hier son feu vert à l'une des trois opérations d'envergure actuellement en cours dans la chimie : la fusion des géants américains Dow et DuPont, qui donnera naissance à un mastodonte pesant 130 milliards de dollars en Bourse.
Cette autorisation est soumise à une condition : « La cession d'une partie importante de l'activité mondiale de DuPont dans le secteur des pesticides », dont sa structure mondiale de recherche et développement. « Avec la décision adoptée aujourd'hui, nous veillons à ce que la concentration entre Dow et DuPont ne porte pas atteinte à la concurrence par les prix pour les pesticides existants, ni à l'innovation », s'est félicitée la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.
Le feu vert de l'UE s'inscrit dans un secteur en proie à un vaste mouvement de concentration. Bruxelles va ainsi se prononcer, d'ici à la date butoir du 12 avril, sur une seconde opération, le rachat du suisse Syngenta par le chinois ChemChina pour 43 milliards de dollars. Une opération en bonne voie, selon plusieurs sources proches du dossier, qui constituerait la plus grosse acquisition jamais réalisée par un groupe chinois à l'étranger. Une troisième opération, le rachat de l'américain Monsanto par l'allemand Bayer pour 66 milliards de dollars, ne lui a pas encore été officiellement notifiée, mais sera aussi soumise à son contrôle.
La Commission européenne avait ouvert mi-août une enquête approfondie sur la fusion de Dow et DuPont, craignant que l'opération ne réduise la concurrence sur « plusieurs marchés de pesticides » et ne provoque un recul de l'innovation dans la protection des cultures dans son ensemble. Mais « les engagements offerts » par les deux groupes, à savoir les cessions de DuPont dans les pesticides, « dissipent totalement ces craintes », écrit l'exécutif européen, gardien de la concurrence sur le marché européen. Les deux entreprises ont salué dans un communiqué commun « une étape importante ». La décision de Bruxelles maintient selon elles « la logique stratégique et le potentiel de création de valeur de la transaction », ainsi que la concurrence sur le marché.
Annoncée en décembre 2015, la fusion de Dow Chemical et DuPont, qui attend toujours l'accord des régulateurs chinois et américain, permettrait au groupe de devenir le numéro deux mondial des semences et le numéro trois des produits phytosanitaires.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

C’est tous les jours dimanche

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants