X

Économie

Eurobonds : le Liban lève un montant record de 3 milliards de dollars

Liban - Dette
OLJ
21/03/2017

Le ministère des Finances a clôturé hier une émission d'obligations en devises pour un montant total de trois milliards de dollars, soit la plus importante réalisée par le Liban. « C'est un montant record pour une émission d'eurobonds, le précédent record pour des nouveaux titres était de 2,2 milliards de dollars en 2015 », a confirmé à L'Orient-Le Jour Georges Saghbini, directeur général adjoint de la SGBL. Cet établissement avait été chargé, avec trois autres banques (Barclays, Byblos Bank et JPMorgan), de gérer cette émission pour le compte de l'État. Contacté, le ministère des Finances n'a pas souhaité commenter cette information, indiquant qu'il le ferait dans le courant de la semaine.
Alors que des informations de presse annonçaient ces dernières semaines une émission aux alentours de 1,5 milliard de dollars – soit le montant d'une précédente émission arrivée à échéance hier –, le montant émis hier correspond finalement à la totalité de l'enveloppe pour 2017 autorisée en octobre dernier par le Parlement.

Forte demande
Une différence sans doute due à l'importance de la demande par rapport à l'offre. « Les obligations ont été sursouscrites plus de cinq fois », a indiqué M. Saghbini, avant d'ajouter que si les banques libanaises restaient les principaux souscripteurs, « l'opération a attiré de nombreux investisseurs étrangers », sans en indiquer la part exacte.
« Il s'agit d'une vraie réussite pour l'État qui a sécurisé des taux avantageux pour lui sur de longues maturités, dans un contexte d'anticipation de hausse des taux mondiaux suite au relèvement opéré la semaine dernière par la FED », a poursuivi le directeur général adjoint de la SGBL. Les obligations émises hier se décomposent en trois tranches : une première de 1,25 milliard de dollars arrivant à échéance en 2027, assortie d'un taux d'intérêt de 6,85 % ; une autre de 1 milliard arrivant à échéance en 2032, assortie d'un taux d'intérêt de 7 % ; et une troisième de 750 millions de dollars arrivant à échéance en 2037 avec un taux d'intérêt de 7,25 %. Cette structuration correspond à la stratégie de gestion de la dette à moyen terme du ministère des Finances, qui consiste notamment à allonger la durée moyenne des emprunts en devises. Selon l'agence Reuters, ces tranches avaient été initialement proposées à des taux supérieurs, respectivement de 6,95 ; 7,125 et 7,35 %. Pour rappel, la précédente émission d'une tranche sur 15 ans, en avril 2016, avait été émise à un taux identique à celle d'hier ; tandis que la première et seule tranche précédemment émise sur 20 ans par le Liban, en novembre 2015, l'avait été à un taux de 7,05 %.
Conformément à ce qu'avait annoncé fin février le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, cette émission a été régie par la législation britannique plutôt que celle, habituelle, de l'État de New York. « Les différences entre les deux systèmes sont très techniques et ne modifient pas fondamentalement le déroulement de l'émission », avait affirmé au moment de l'annonce une source proche du dossier à L'Orient-Le Jour.
Le montant des nouvelles obligations étant deux fois supérieur au total de celles arrivées hier à échéance, le poids de la dette publique et sa part détenue en devises devraient être modifiés par cette opération. Fin janvier, la dette publique brute s'élevait à 76,2 milliards de dollars, en hausse de 7,8 % en glissement annuel. La dette en devises représentait 37 % de la dette publique brute, contre 38,4 % en janvier 2016. La part de la dette émise en devises est plafonnée à 50 % par la loi.
C. N.

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le timing de la bataille du jurd tributaire de la possibilité de négociations

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’ère du mercato

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.