À La Une

Anniversaire de l'assassinat de Kamal Joumblatt : Walid désigne Teymour comme son successeur

Liban

"Quels qu'ont été les sacrifices, ils restent modestes face aux cycles de violences, de sang et de guerres", a lancé le leader druze lors d'un discours à Moukhtara devant une foule de militants du PSP.

J.A.R | OLJ
19/03/2017

Des milliers de partisans et de militants du Parti socialiste progressiste (PSP) se sont rassemblés dimanche devant le palais joumblattiste de Moukhtara, dans le Chouf, pour commémorer le 40ème anniversaire de l'assassinat de Kamal Joumblatt. L'occasion pour le leader druze, Walid Joumblatt, de passer le flambeau à son fils aîné, Teymour, qui doit lui succéder.

Dans un geste symbolique pratiqué traditionnellement dans ce genre de situation marquant la passation clanique de pouvoir, Walid Joumblatt a déposé devant la foule sur les épaules de son fils la "keffieh" à damiers noirs et blancs pour illustrer le fait qu'il lui transmettait la "zaamet" (le leadership) du clan druze des Joumblatt, le désignant ainsi comme son successeur. "Reste la tête haute, brandis l'immense héritage de ton grand-père (Kamal Joumblatt) et porte haut la keffieh de la Palestine, du Liban et des hommes libres", a déclaré M. Joumblatt s'adressant à son fils.

Avant cette cérémonie de passation de pouvoir, Walid Joumblatt a prononcé un discours rappelant les combats menés par son père, assassiné le 16 mars 1977. "Nous avons attendu la réconciliation pendant des décennies jusqu'à ce que la Montagne se réconcilie", a-t-il déclaré. "Quels qu'ont été les sacrifices, ils restent modestes face aux cycles de violences, de sang et de guerres", a-t-il lancé devant une nuée de drapeaux frappés du sigle du PSP. "Ces quarante dernières années, le PSP est passé par des phases dont il n'a pas à avoir honte", a-t-il ajouté.

Plusieurs personnalités politiques, dont le Premier ministre, Saad Hariri, ont participé à cette cérémonie.

Le 16 mars 1977, Kamal Joumblatt, député et leader druze du Mouvement national libanais, avait été assassiné dans sa voiture sur une route du Chouf, victime d'un guet-apens dressé à quelques centaines de mètres seulement d'un barrage syrien, peu après s'être opposé à l'intervention armée syrienne au Liban. Les assassins n'ont jamais été retrouvés, mais Walid Joumblatt a attribué à plusieurs reprises l'assassinat de son père au régime syrien.

 

Lire aussi

Walid Joumblatt dépose une rose sur la tombe de son père

Kamal Joumblatt, « complexe et fascinant »

Lire aussi à la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Läâmâhhh !
Same qu'en Corée du Nord avec Kim Jong-un, suite à son père Kim Jong-il et son grand-père Kim Il-sung !
Yîhhh !

Tabet Karim

Charlatans de grand père à père à fils........ Le féodalisme redore son blason. Et qu'est-ce qu'on a à en foutre de la Palestine ???? Est-ce qu'en Palestine on bouge le doigt pour notre bled ? C'est vraiment n'importe quoi. Mais le plus désolant est de voir tous ces moutons de Panurge qui prêtent encore une fois et aveuglement allégeance a un charlatan. Ce pays (enfin je ne sais pas si c le bon terme) ne se relèvera jamais avec cette classe de sangsues.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DES RIGOLOS... CHI BI KH...

Jean Michael

Non monsieur Joumblatt. Que votre fils porte haut la keffieh du Liban D'ABORD et ensuite de la Palestine et des hommes libres!

George Khoury

C'est reparti pour 50 annees...serrez vos ceintures, le grand 8 deviendra grand 16

Gebran Eid

JE COMPREND PARFAITEMENT TOUT LE BON CÔTÉ DE LA FAMILLE JOUMBLATT. PARLANT SVP DE L'AUTRE CÔTÉ AUSSI. IL FAUT PAS OUBLIÉ QUE KAMAL JOUMBLATT ÉTAIT AU COURANT DU COMPLOT SUR LE PAYS QUAND IL AVAIT VOTÉ EN SURPRISE À LA DERNIÈRE MINUTE POUR NOUS AMENER SLEIMAN FRANGIÉ PREMIER PRÉSIDENT QUI A VENDU LE PAYS. WALID BEK N'A PAS FAIT MIEUX, IL A IMITÉ SON PÈRE EN NOUS IMPOSANT EN SURPRISE AUSSI LE HEZBOLLAH PAR SON VOTE À LA DERNIÈRE MINUTE. MAINTENANT ON A TAYMMOUR, LA POLITIQUE DE TRAHISON VA POURSUIVRE DONC. SI JE COMPREND BIEN, ON PEUT DIRE QU'IL N'Y A PERSONNE QUI POSSÈDE LA CAPACITE ET LA COMPÉTENCE POUR REPRÉSENTER LES DRUZES À PART TAYMOUR ? ET SON FUTUR FILS PLUS TARD ?

carlos achkar

La keffieh de la Palestine? Mais on en a rien à foutre de la Palestine.
Le jour où chaque libanais pensera LIBAN D'ABORD, on pourra espérer avoir une nation et un vrai et fort Etat Libanais.

Ma Fi Metlo

Le roi est encore vivant et on doit crier vive le roi !

Berry aurait du aussi désigner son successeur rock and roll...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Parce qu’il y a hommes et hommes...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.