Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Polémique Harb-Bassil autour d'un... passeport

Le député de Batroun évoque "des complexes refoulés", le ministère des Affaires étrangères dit s'en tenir à la loi.

Une nouvelle polémique a opposé mardi Boutros Harb, député de Batroun (g), au ministère des Affaires étrangères (AE), dirigé par Gebran Bassil (d), autour du renouvellement du passeport diplomatique du député. Photos Ani

Une nouvelle polémique a opposé mardi Boutros Harb, député de Batroun, au ministère des Affaires étrangères (AE), dirigé par Gebran Bassil, autour du renouvellement du passeport diplomatique du député.

Dans la matinée, un communiqué laconique publié par le bureau de presse de M. Harb indique que le ministère des AE a demandé au député de Batroun, qui cherche à renouveler son passeport diplomatique, des justificatifs prouvant sa fonction ainsi qu'un extrait d'état civil familial.

Après la publication de ce communiqué, M. Harb a exprimé son étonnement quant au fait que "le ministère des Affaires étrangères ne connaisse pas le nom des députés libanais", exprimant l'espoir qu'il n'y ait pas d'"intentions cachées ou de complexes refoulés de la part de certains responsables en son sein". Pour rappel, Gebran Bassil a l'ambition de concourir lors des prochaines élections législatives dans le caza de Batroun, où il devrait affronter M. Harb.

Dans la journée, le bureau de presse du ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué répondant à celui de M. Harb. "La délivrance d'un passeport diplomatique ou personnel est régi par le décret 4780 que le ministère entend respecter sans différenciation ou exception, quelles que soient les orientations politiques", indique ce communiqué.

Le ministère s'étonne de la teneur du communiqué publié par le bureau de M. Harb car le directeur de cabinet du député a fourni dans la journée les documents demandés par le responsable chargé de cette question au ministère, au lendemain du dépôt de la demande de délivrance du passeport diplomatique par l'un de ses gardes du corps.

 

 

Pour mémoire
Harb : Bassil ne sera pas élu, malgré son alliance avec les FL

Une nouvelle polémique a opposé mardi Boutros Harb, député de Batroun, au ministère des Affaires étrangères (AE), dirigé par Gebran Bassil, autour du renouvellement du passeport diplomatique du député.
Dans la matinée, un communiqué laconique publié par le bureau de presse de M. Harb indique que le ministère des AE a demandé au député de Batroun, qui cherche à renouveler son...
commentaires (7)

D'où, règlement de compte à ; bon ce n'est que, OK Botron ; entre un éhhh taureau Tannoûrien et un béSSîîîl BoutronàRien.... Yâ hassértéééh !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

22 h 50, le 07 mars 2017

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • D'où, règlement de compte à ; bon ce n'est que, OK Botron ; entre un éhhh taureau Tannoûrien et un béSSîîîl BoutronàRien.... Yâ hassértéééh !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    22 h 50, le 07 mars 2017

  • Pour rappel, Gebran Bassil a l'ambition de concourir lors des prochaines élections législatives dans le caza de Batroun, où il devrait affronter M. Harb. reste a prouver

    Bery tus

    21 h 40, le 07 mars 2017

  • Que de mesquineries et d'enfantillages! Sans vouloir défendre Mr. Harb, mais je comprends l'insulte qui lui est assénée aprés prés de 40 ans en politique, ayant tenu plusieurs miniestères et ayant une envergure nationale et patriotique bien connus, qu'on soit en accord ou non avec lui...Et de prétendre vouloir appliquer la loi! (mon oeil). Surtout provenant d'un ministère tenu par quelqu'un de désigné qui n'a même pas été capable de se faire élire simple député par les gens de sa région à 2 reprises, lui préférant Mr. Harb! Prépare-t-il sa revanche pour les prochaînes élections? À suivre.

    Saliba Nouhad

    20 h 18, le 07 mars 2017

  • DOMMAGE ! DES BANBINS...

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 53, le 07 mars 2017

  • Y-aurait-il dans ce pays une école maternelle, ou primaire prête à accueillir ces magnifiques responsables de tous bords et âges pour leur donner la formation de base: respect de soi et de l'autre, qui visiblement leur manque ? Irène Saïd

    Irene Said

    17 h 59, le 07 mars 2017

  • Je ne défend ni critique personne, mais c'est toujours bien d'appliquer les mêmes lois, exigences, et procédures sur tout citoyen. Donc si on vous connaît ou pas M. Harb, ça n'a pas d'importance, montrez patte blanche !

    Grand Duc

    16 h 54, le 07 mars 2017

  • Un recalé du suffrage universel donc un non-parlementaire, nommé ministre par qui vous savez, se mêle d'une formalité ordinaire du ressort d'un fonctionnaire ordinaire et ce, par vengeance rancunière personnelle à l'endroit d'un député, ancien ministre; cela ne s'est jamais vu dans un Etat ordinaire.

    Un Libanais

    16 h 42, le 07 mars 2017

Retour en haut