X

Économie

Le Liban veut doper ses exportations vers l’Égypte

Liban - Commerce
P.H.B. | OLJ
24/02/2017

Plusieurs participants à la 3e édition du forum d'affaires libano-égyptien, qui se tenait hier au Four Seasons, à Beyrouth, ont appelé l'Égypte à faciliter l'entrée des produits libanais sur son territoire.
« Nous n'avons aucun problème à importer davantage de marchandises égyptiennes si l'Égypte décide de faire de même avec nos produits », a ainsi déclaré le ministre de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, lors d'un panel consacré à la coopération entre les deux pays dans le domaine de l'agriculture et de l'industrie. Il a également estimé que le plaidoyer du Liban pour un rééquilibrage de ses échanges commerciaux avec l'Égypte ne reflétait pas un « différend politique » entre les deux pays.
Dans un discours prononcé en ouverture du forum, le président de l'Autorité du développement des investissements au Liban (IDAL) a de son côté rappelé que les produits libanais ne représentaient que « 7,5 % du total des importations égyptiennes », sans préciser la période de référence.
Selon les douanes, le Liban a importé 794 547 tonnes de produits égyptiens en 2016 (+19 % en un an) pour 773,6 millions de dollars (+67,6 %) et n'a exporté sur la même période que 81 601 tonnes (-7,5 %) pour 58,1 millions de dollars (-59,8 %). Plusieurs observateurs libanais attribuent ce déséquilibre dans les échanges commerciaux entre les deux pays à l'existence d'obstacles administratifs côté égyptien. « Des discussions sont en cours pour lever ces difficultés », a expliqué à L'Orient-Le Jour le ministre de l'Économie et du Commerce, Raëd Khoury, évoquant notamment « des procédures liées au certificat d'origine ». M. Khoury faisait partie de la délégation qui a accompagné le président de la République, Michel Aoun, lors de son voyage officiel en Égypte, les 13 et 14 février.
Parrainé par le Premier ministre Saad Hariri, représenté pendant l'événement par le ministre des Télécoms, Jamal Jarrah, le 3e forum d'affaires libano-égyptien a rassemblé près de 300 participants, selon le groupe al-Iktissad wal Aamal, coorganisateur de la manifestation avec l'Association d'amitié libano-égyptienne. Également invitée, la ministre égyptienne de la Coopération internationale, Sahar Nasr, a appelé dans son discours à « fixer un calendrier pour relancer les échanges commerciaux et les investissements entre les deux pays ». Mme Nasr a également confirmé que la prochaine réunion de la commission mixte libano-égyptienne pour la coopération économique aura lieu « fin mars, et ce pour la première fois depuis 7 ans », comme annoncé la veille par l'ambassadeur égyptien au Liban, Nazih Najjari.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour le Liban, Hariri n’était pas démissionnaire

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.