X

Liban

Gemayel et le patriarche Raï assisteront au congrès islamo-chrétien d’al-Azhar prévu le 27 février

Dialogue
OLJ
18/02/2017

Les libertés religieuses, la nature civile de l'État, la citoyenneté et partant l'égalité devant la loi et le respect de la diversité seront au cœur du congrès islamo-chrétien qui se tient à partir du lundi 27 février au Caire, à l'appel du cheikh Ahmad al-Tayeb, à l'Université d'al-Azhar, la principale instance de référence religieuse sunnite du monde arabe.
Ce congrès se tiendra en présence d'un grand nombre d'autorités de référence religieuse, académique et scientifique du monde arabe. Le chef de l'État, Michel Aoun, a été officiellement invité à s'y joindre, mais aucune confirmation de sa présence n'a encore été faite. Par contre, les principaux chefs de communauté religieuse au Liban s'y rendront, notamment le patriarche maronite et le mufti de la République, ainsi qu'un représentant du Conseil supérieur chiite et de la Maison druze. Au nombre des personnalités invitées figure aussi le président Amine Gemayel.
Le congrès d'al-Azhar fait suite à une première réunion tenue en 2014 au cours de laquelle d'importants progrès avaient été enregistrés sur tous les sujets qui serviront de thèmes aux travaux prévus. Selon M. Mohammad Sammak, la caractéristique de cet Azhar II sera que les documents finaux seront adoptés par des commissions où siégeront aussi bien des laïcs que des religieux, et aussi bien des musulmans que des chrétiens.
Il va de soi que le rejet de l'extrémisme sert de toile de fond à ce congrès qui doit mettre en avant un islam éclairé et modéré susceptible d'interagir avec la modernité sans recours à la violence, tout en restant fidèle à lui-même.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour le Liban, Hariri n’était pas démissionnaire

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.