X

À La Une

L'armée syrienne est entrée à Aïn al-Fijé, une station d'eau clé près de Damas

Conflit

Des ambulances du Croissant rouge sont entrées samedi dans la région de Wadi Barada pour évacuer des blessés, selon l'OSDH.

OLJ/AFP
28/01/2017

L'armée syrienne est entrée samedi pour la première fois dans une station de pompage vitale pour l'alimentation en eau de Damas, après plus d'un mois de combats meurtriers avec les rebelles qui la contrôlaient depuis 2012, a indiqué la télévision d'Etat.

La station d'Aïn al-Fijé porte le nom de la plus importante source d'eau pour Damas et est située dans la région de Wadi Barada, à 15 km au nord-ouest de la capitale privée d'eau potable depuis le 22 décembre.

Depuis 20 décembre, le régime et ses alliés tentaient de s'en emparer en accusant les rebelles d'avoir coupé l'approvisionnement en eau vers Damas. Les insurgés affirment eux que ce sont les bombardements du régime qui ont détruit les infrastructures.
"L'armée syrienne a hissé le drapeau syrien sur l'installation" d'eau d'Aïn al-Fijé, a indiqué la télévision d'Etat sans plus de détails.

Un accord avait été conclu il y a quelques semaines entre régime et rebelles en vue de cesser les combats pour permettre aux équipes techniques de se rendre dans la station pour procéder à des réparations et rétablir l'approvisionnement en eau pour des millions de civils à Damas. Mais il avait échoué et les combats avaient redoublé en intensité.

Le président Bachar el-Assad avait exclu Wadi Barada de la trêve en cours depuis le 30 décembre entre régime et rebelles dans le pays ravagé par la guerre.

"C'est la première fois que l'accord est appliqué", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), contacté depuis Beyrouth, en soulignant que les combats avaient cessé dans la région.
Il a ajouté que selon ses sources sur le terrain, des dizaines de membres des forces du régime sont entrés dans la station d'eau "parallèlement à un retrait des rebelles" de l'installation. Les insurgés se trouvent toutefois encore dans la localité d'Aïn al-Fijé.

L'Onu avait dénoncé comme un "crime de guerre" la privation d'eau potable infligée aux 5,5 millions d'habitants de la capitale.
En outre, des ambulances du Croissant rouge sont entrées samedi dans la région de Wadi Barada pour évacuer des blessés, d'après l'OSDH.

En vertu de l'accord, les rebelles ont le choix soit de déposer les armes soit de quitter vers la province d'Idleb (nord-ouest), dernier grand bastion des rebelles en Syrie.

 

Pour mémoire

L'armée assiège Wadi Barada, clé pour l'alimentation en eau de Damas

Après la mort d'un négociateur, Wadi Barada s'embrase à nouveau

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Thé-Eau-Zed.
Cela vaudra bien une année de guerre civile en sus.
Khâââï !
Qu'âllâh y'ghâmîïïï....

AIGLEPERçANT

Et une victoire de plus, une !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Salam, Mikati et Siniora en Arabie : un rééquilibrage face à l’influence iranienne grandissante

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants