X

À La Une

Attentat à Damas causé par la ceinture explosive d'une fillette

conflit

C'est la première fois en Syrie qu'un enfant est utilisé pour commettre un attentat avec une ceinture explosive.

OLJ/AFP
16/12/2016

Une déflagration a secoué vendredi un commissariat de Damas quand la ceinture explosive d'une fillette de sept ans a été déclenchée à distance, faisant trois blessés, a affirmé le quotidien proche du pouvoir al-Watan.

"Une fillette de sept ans est entrée dans la station de police du quartier de Midane à Damas portant une ceinture explosive qui a été déclenchée à distance", selon les premiers éléments de l'enquête policière rapportée par le quotidien sur sa page Facebook.
L'enfant a dit être perdue et a demandé à se rendre aux toilettes, où la ceinture a été activée. Trois policiers ont été blessés, selon al-Watan.

Auparavant, l'agence de presse officielle syrienne Sana avait évoqué "des informations concernant une explosion terroriste à la station de police".

C'est la première fois en Syrie qu'un enfant est utilisé pour commettre un attentat avec une ceinture explosive.
L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé l'explosion, indiquant qu'une "femme" était morte, sans être en mesure de préciser s'il s'agissait d'une kamikaze ou d'une victime se trouvant sur les lieux.

Les attentats demeurent rare à Damas, contrôlée par le régime du président Bachar al-Assad, même si la ville est parfois la cible de tirs d'obus lancés par les rebelles qui tiennent certaines localités des environs.

 

 

 

Lire aussi
Suspension des évacuations à Alep, craintes pour les habitants bloqués

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

yves kerlidou

C'est affreux! c'est un moyen ignoble mais quand tout est perdu que reste t'il sinon la mort
et je crains que ce ne soit que le début d'une longue tragédie, y compris dans tous les pays qui ont plus ou moins soutenu le régime ou qui n'ont rien fait.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué