X

À La Une

"Je préfère que les Arabes ne votent pas du tout"

Proche-Orient
OLJ/AFP
11/12/2016

Un parlementaire proche du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit samedi préférer que les électeurs arabes israéliens ne votent pas aux élections législatives.

David Bitan réagissait à une question sur les déclarations controversées de M. Netanyahu qui avait brandi lors des dernières élections législatives, le 17 mars 2015, le spectre d'électeurs arabes acheminés "en masse" jusqu'aux bureaux de vote dans des autocars affrétés par ses adversaires pour faire tomber le gouvernement de droite. M. Netanyahu s'était excusé plusieurs mois après les élections auprès des citoyens arabes israéliens pour ces déclarations.

"Je préfère que les Arabes ne votent pas du tout", a dit M. Bitan lors d'une conférence près de Jérusalem, dont les images ont été diffusées à la télévision israélienne. "95% d'entre eux (des électeurs arabes) votent pour la Liste unie qui ne représente pas les Arabes israéliens mais les intérêts palestiniens", a ajouté le député, membre du Likoud, le parti de droite de M. Netanyahu.
La Liste unie qui regroupe les principaux partis arabes au Parlement a remporté 13 sièges aux élections de 2015, devenant la troisième formation de la Knesset.

"Quelle surprise de découvrir que le grand démocrate Bitan préfère que les Arabes ne votent pas", a ironisé le député arabe Ayman Odeh, chef de file de la Liste unie, sur son compte Twitter. "Mais son racisme et celui du gouvernement ne sont pour nous qu'une raison de plus de continuer à renforcer nos forces politiques", a-t-il ajouté.

Le chef de l'opposition travailliste Isaac Herzog a de son côté, dans un message sur Facebook, dénoncé la volonté de M. Bitan de "priver les minorités de leur droit de vote, comme les dirigeants antisémites en Europe l'ont fait dans le passé contre le peuple juif". "La maladie du racisme s'est disséminée dans le coeur de la société israélienne et cela fait honte aux électeurs de gauche et de droite réunis", a-t-il dit.

Le gouvernement issu des élections du 17 mars est l'un des plus à droite de l'histoire israélienne.
M. Bitan, chef de la coalition parlementaire, s'est déjà illustré par ses déclarations fracassantes, indiquant notamment le mois dernier qu'il faisait surveiller les pages Facebook des journalistes de gauche.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948. Ils ont la nationalité israélienne et représentent 17,5% de la population israélienne.


Pour mémoire

Un projet israélien décrié sur les appels à la prière remis sur les rails

Israël: le taux de fécondité des juifs et des arabes pour la première fois égal

Lire aussi à la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.