X

Campus

ACT, ou comment agir contre l’extrémisme

Initiative

Les étudiants du département de journalisme de l'Université Notre-Dame (NDU) de Louaizé s'engagent à agir contre toute forme d'extrémisme en lançant, sur les réseaux sociaux, un programme ambitieux baptisé ACT.

Carole AWIT | OLJ
02/12/2016

Alors que les manifestations de l'extrémisme, de la ségrégation et de la violence se multiplient de par le monde, sur la Toile et au quotidien, la jeune génération libanaise est plus que jamais déterminée à créer un changement à travers différentes initiatives estudiantines. L'une de ces initiatives vient d'être lancée par les étudiants du département de journalisme de l'Université Notre-Dame (NDU) de Louaizé. Sobrement intitulé ACT, ce projet traduit les aspirations de ces jeunes Libanais, leur désir de communiquer avec l'autre et de s'ouvrir à lui pour s'enrichir. « ACT to React », tel est le slogan qui résume l'objectif de cette initiative lancée officiellement le 17 novembre au cours d'une conférence au Club de la presse à Furn el-Chebbak. « ACT est un sigle formé à partir de trois mots qui expriment notre philosophie : aspiration, communication et transformation. Traduire un problème social et essayer d'y remédier avec les outils propres à notre formation, tel est notre objectif », explique Eva Oueiss, étudiante, porte-parole du groupe et directrice créative de l'initiative ACT.
L'idée de fournir des outils créatifs et efficaces pour sensibiliser les jeunes et les inciter à lutter contre l'extrémisme a commencé avec la participation des étudiants de la NDU au projet Peer-to-Peer (P2P) : « Challenging Extremism » lancé par le Bureau américain de l'éducation et des affaires culturelles en partenariat avec edVenture et Facebook. Comme des milliers d'étudiants issus de 30 pays, ceux de la NDU vont créer leur propre campagne pour contrer les discours extrémistes en ligne et tenter de faire partie des six meilleures équipes qui présenteront, dans quelques mois, leur campagne à Washington, devant un panel d'évaluateurs de différentes agences, et concourront pour des bourses d'études.
Motivé, le groupe a décidé, en septembre dernier, de mettre en pratique ses apprentissages en lançant une grande campagne contre l'extrémisme sur les réseaux sociaux les plus populaires comme Facebook et Twitter. « Notre souci majeur est de communiquer avec la nouvelle génération afin d'encourager les jeunes à être plus tolérants et ouverts d'esprit et à faire face, en particulier, à cette montée du racisme, de l'extrémisme religieux et de la radicalisation », poursuit Eva Oueiss. Les étudiants ont commencé par contacter des célébrités comme Georges Khabbaz, acteur et metteur en scène, Yazbeck Wehbé et Jessica Azar, journalistes, ou encore Valérie Abou Chakra, Miss Liban 2015, qui ont accepté de s'adresser aux internautes dans de petites vidéos postées sur la Toile. « Nous avons fait appel à des personnalités libanaises influentes qui se sont exprimées, par le biais de courts messages positifs postés sur les réseaux sociaux, car nous pensons que c'est un moyen rapide et efficace pour toucher le grand public », explique la jeune femme.
Mais promouvoir la culture de paix et de tolérance ne peut pas uniquement passer par des vidéos. Ces étudiants l'ont bien compris et prévoient d'agir efficacement sur le terrain en collaborant avec des ONG libanaises. Leur stratégie consiste à rencontrer des jeunes, en se déplaçant dans différentes régions libanaises, pour assurer auprès d'eux des campagnes de prévention contre l'extrémisme et leur apprendre, grâce à des formations, à utiliser correctement les réseaux sociaux. « Nous aimerions également rencontrer des étudiants d'autres universités libanaises pour leur parler de notre initiative et les inciter à faire pareil afin que notre action soit encore plus efficace », conclut Eva Oueiss.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué