Rechercher
Rechercher

Liban - Universités

USJ : à nouveau logo, digne fête

L'ambition de l'université est inébranlable, elle cherche à « s'acquitter de sa mission avec la confiance des commencements », souligne son recteur.

Le P. Daccache adossé au banian : « Le Liban, un espace (inébranlable) de liberté, de culture et de vivre-ensemble. » Photos Michel Sayegh

L'esprit de joie a dominé, mercredi soir, la fête donnée par l'USJ aux abords du jardin botanique du campus des sciences médicales, pour le lancement de son nouveau logo visuel. Debout sur une estrade construite au pied du banian centenaire du jardin botanique, parfaite image de l'unité dans la diversité, le recteur Salim Daccache s.j. a donné libre cours à son inspiration et à sa fierté d'être à la tête d'une auguste institution qui a vu le jour en 1875.

Associés à cette joie et entourant le recteur, les ministres de la Culture et du Travail, Rony Arayji et Sejaan Azzi, Leila Solh-Hamadé, le nonce apostolique, Gabriele Caccia, l'ambassadeur de France, Emmanuel Bonne, le président du Conseil d'État, Chucri Sader, qui est aussi président de la Fédération des anciens, le président du Conseil économique et social, Roger Nasnas, Mona Hraoui et François Abisaab, ainsi que la communauté universitaire enseignante et administrative.

Dans le message qu'il a lu ce soir-là, le sourire aux lèvres et quelques envolées oratoires à l'appui, le P. Daccache a présenté le nouveau logo qui sert à identifier visuellement l'USJ. Ce graphisme représente, sous forme de belles courbes ascendantes et descendantes, accolées à la date de fondation de l'USJ (1875) et à l'acronyme USJ, bien projeté visuellement, le nouveau logo. Celui-ci, dessiné par les graphistes du Service des publications et de la communication dirigé par Cynthia Ghobril-Andrea, en particulier par Carine Haddad, s'inspire du banian, l'un des plus beaux arbres du monde, dont il existe un spécimen séculaire dans le jardin botanique. Planté par les pères jésuites avant même la construction des bâtiments de la faculté de médecine, cet arbre magnifique jaillit du sol comme un geyser végétal qui retombe sur le sol en torsions, lianes et branches de fuite pour une croissance lente en surface qui peut durer mille ans, au point que le banian a été appelé « l'arbre qui marche ». Tout à l'image de l'université.

 

(Lire aussi : Abbas Ibrahim aux étudiants de l’USJ : Notre mission, assurer la liberté et la sécurité pour les citoyens, non contre eux)

 

L'USJ et le Liban moderne
Voici des extraits significatifs du discours tenu ce soir-là par le recteur Daccache : « C'est une joie et un honneur que de vous accueillir, chers amis et citoyens de l'université (...). Ce soir, l'USJ et son nouveau logo nous unissent car, quelque part, nous faisons toutes et tous le même métier qui consiste à aider, d'une manière ou d'une autre, les jeunes de toutes classes à accéder à l'enseignement supérieur, dans une université qui a fait ses preuves et qui a contribué avec grand cœur à la naissance du Liban moderne qui, malgré les tempêtes, continue à résister et à être cet espace de culture, de liberté et de vivre-ensemble.

« Aujourd'hui, plus que jamais, nous allons être ensemble, unis avec les mêmes objectifs de renforcement de nos institutions, surtout celles qui ont pour mission, comme l'USJ, de former un capital humain libanais. Car, nous le constatons plus que jamais, l'éducation, dans un même mouvement, à l'ouverture et à l'enracinement, loin de l'intolérance et de l'extrémisme, est le capital le plus précieux du Liban, sachant que tout ce qui est précieux est fragile, et tout ce qui est fragile est à protéger (...). Le métier d'éduquer et de former est un métier d'espérance qui ne peut être relevé par une seule personne, c'est l'affaire de toute une communauté, la nôtre. (...) Chers amis, je ne voudrais pas faire une longue explication de la symbolique de ce nouveau logo que nous avons voulu moderne, clair, explicite, fort et beau (...). Afin de mieux dire quelque chose sur le sens de ce logo, je vais avoir recours à une phrase de Frédéric Mistral qui a dit : "Chaque année, le rossignol revêt des plumes neuves, mais il garde sa chanson." Il est clair pour nous que nous avons changé de logo, mais c'est pour mieux faire ressortir notre identité et notre âme. Nous gardons aussi notre chanson d'excellence, de liberté, de solidarité sociale et d'amour du vrai. Nous avons changé de plumes, mais notre voix sera toujours plus belle, plus haute et plus libre (...) En réponse à un déficit d'identité et d'appartenance, il fallait trouver le bon symbole qui exprime la mission et les bonnes valeurs de notre maison.

« Je m'arrête simplement sur la figure de l'arbre et du tronc d'arbre qui existe dans le carré et où certains ont vu comme un pilier. De fait, un tronc d'arbre peut devenir un pilier (...). Ses branches sont ouvertes vers le ciel en guise de reconnaissance et pour dire que l'ambition de l'université est inébranlable, cherchant à s'acquitter de sa mission de toujours avec la confiance des commencements. »

 

 

Portrait d'une université

La nouvelle identité visuelle de l'USJ comprend également la parution, aux éditions de l'USJ, de la version 2016 du livre L'USJ, portrait d'une université, entre tradition et modernité; mais aussi le nouveau site Web conçu et réalisé par Aline Dagher Bachir selon la
technique « Responsive » qui s'adapte automatiquement à tous les supports de communication (écrans d'ordinateur, tablettes, smartphones...).

 

 

Lire aussi

La Chine éternelle à l'honneur à l'USJ


L'esprit de joie a dominé, mercredi soir, la fête donnée par l'USJ aux abords du jardin botanique du campus des sciences médicales, pour le lancement de son nouveau logo visuel. Debout sur une estrade construite au pied du banian centenaire du jardin botanique, parfaite image de l'unité dans la diversité, le recteur Salim Daccache s.j. a donné libre cours à son inspiration et à sa...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut