X

Économie

Les loyers des appartements à Beyrouth en baisse de 5 à 10 %

Marché de l’immobilier
OLJ
24/09/2016

Le marché de la location est de plus en plus tendu à Beyrouth. À l'image de l'apathie actuelle du marché immobilier dans la capitale, les loyers des appartements ont enregistré une baisse de 5 à 10 % au cours des premiers mois de l'année 2016.
Cette baisse s'explique en grande partie par le fait que l'offre est supérieure à la demande. Beyrouth compte en effet des centaines de produits à la location, et le stock de disponibilité ne cesse d'augmenter au fur et à mesure que les chantiers de nouveaux immeubles s'achèvent. De nombreux acquéreurs sont des investisseurs qui ont acheté un logement pour le mettre ensuite sur le marché locatif. La période estivale qui marque l'arrivée de nouveaux résidents locaux et étrangers à la recherche d'un appartement n'a pas permis d'écouler tout le stock disponible. Par exemple, notre agence immobilière propose plus de 30 appartements à louer dans le seul quartier de Clemenceau. On peut trouver dans certains cas jusqu'à trois appartements à louer situés dans le même immeuble. Dans ces conditions, les propriétaires consentent à baisser leur prix pour rester attractifs par rapport à la compétition.
Ainsi, la durée de vacance entre deux locataires s'allonge, les propriétaires ayant de plus en plus de mal à louer leurs biens. Naturellement, les logements bien entretenus et réhabilités avant d'être remis sur le marché trouvent plus facilement preneurs. À l'opposé, les appartements non rénovés et laissés à l'abandon restent vacants plus longtemps. À noter que certains propriétaires ne font aucun effort pour entretenir leurs biens et les rendre plus attractifs. De nombreux produits sont en effet dans des états de propreté et d'entretien lamentables. Ce manque total de respect envers le futur locataire est fatal et ces produits peuvent rester sur le marché pendant plusieurs années.
La faiblesse de la mobilité résidentielle des locataires locaux plombe également le marché qui dépend surtout de la demande des étrangers, notamment les expatriés qui travaillent dans des ONG, des ambassades, des hôtels, des écoles privées et de grandes compagnies internationales. Les quartiers de Ras Beyrouth, Gemmayzé, Furn el-Hayek et Grand Lycée sont les plus appréciés.
Actuellement, les loyers à Beyrouth varient de 75 à 250 dollars le m² par an en fonction de la qualité, de la surface et de l'emplacement. Mais la majorité du stock actuel se situe entre 100 et 130 dollars le m² par an. Aux extrêmes, les meilleurs produits peuvent atteindre 200 à 250 dollars le m². Il s'agit souvent de logements de 70 à 100 m². Certains studios dans des immeubles très élégants à Gemmayzé et à Sursock s'affichent autour de 250 dollars le m². S'ils sont meublés, la barre s'approche des 300 dollars le m2. En dessous de 90 dollars le m², les logements sont souvent vétustes, le locataire se retrouvant dans l'obligation de souscrire un abonnement à un générateur privé ou d'améliorer l'appartement à ses frais.

En coopération avec : RAMCO
Tél.: 01-349910

 

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

George Khoury

je me disais, l'article est tres positif pour etre ecrit independament. arrive a la fin, je realise qu'il est en association avec une compagnie immobiliere....

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de guerre israélienne contre le Liban, mais les options régionales restent ouvertes, selon Nasrallah

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.