Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Pour Achraf Rifi, Saad Hariri est "terminé"

Le ministre démissionnaire de la Justice affirme n'avoir plus aucun contact avec le chef du Courant du Futur.

Le ministre démissionnaire de la Justice, Achraf Rifi. Photo d'archives Ani

Le ministre démissionnaire de la Justice, Achraf Rifi, qui gravitait dans la mouvance du Courant du Futur, la formation de Saad Hariri, a affirmé mardi dans un entretien à la chaîne MTV qu'il n'avait plus aucun contact avec l'ancien Premier ministre, estimant que la popularité de ce dernier chez les Libanais sunnites est au plus bas.

"Il n'y a plus aucun moyen de communication ou échange de paroles ou de vœux" avec Saad Hariri, a confié M. Rifi à la chaîne télévisée. Il a toutefois affirmé qu'il était toujours en contact avec le chef du bloc parlementaire du Futur, Fouad Siniora, la députée Bahia Hariri, le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, et d'autres membres de la formation politique. 

Achraf Rifi a ensuite fait savoir qu'il n'irait plus à la Maison du Centre où siège le Courant du Futur. Et de poursuivre : "Saad Hariri est terminé. Les sunnites attendent un nouveau Hariri". Le ministre a dans ce contexte affirmé que sa propre popularité à Tripoli, au Liban-Nord, est "forte", et qu'elle est "grandissante dans le Akkar" où il déclare qu'il aura des candidats aux prochaines législatives prévue en juin 2017. Il a aussi assuré avoir une certaine popularité dans la Békaa-Ouest et centrale et pouvoir "rivaliser" avec Saad Hariri à Beyrouth, dans la troisième circonscription électorale. 

Les relations entre Achraf Rifi et Saad Hariri se sont nettement détériorées depuis que le chef du Courant du Futur a annoncé son soutien à la candidature du chef des Marada, Sleiman Frangié, à la présidence de la République. Lors des élections municipales de mai dernier, Achraf Rifi s'était posé en rival de la formation haririenne, notamment à Tripoli.

Par ailleurs, le ministre démissionnaire de la Justice a déclaré avoir été approché par l'Arabie saoudite qui lui aurait demandé de se rendre à la Maison du Centre et de revenir sur sa démission du gouvernement, deux demandes qu'il a affirmé rejeter. Il a toutefois fait savoir qu'il entretenait avec Riyad des relations basées sur le "respect". 

M. Rifi a enfin loué les qualités du chef des Forces libanaises, Samir Geagea, soulignant que celui-ci est son "premier allié", malgré le fait que ce dernier soutien la candidature du fondateur du Courant patriotique libre, Michel Aoun, à la magistrature suprême. Achraf Rifi critique régulièrement M. Aoun et son alliance avec le Hezbollah.

 

Pour mémoire

Demande de dissolution du PAD et du Mouvement Tawhid : Rifi pourrait assister au prochain Conseil des ministres

Rifi appelle à porter plainte contre la Syrie devant le Conseil de sécurité

Rifi appelle Salam à démissionner

Rifi au Hezbollah : Ce n'est pas le temps des victoires fantasmées, mais celui de la résistance des fils d'Alep


Le ministre démissionnaire de la Justice, Achraf Rifi, qui gravitait dans la mouvance du Courant du Futur, la formation de Saad Hariri, a affirmé mardi dans un entretien à la chaîne MTV qu'il n'avait plus aucun contact avec l'ancien Premier ministre, estimant que la popularité de ce dernier chez les Libanais sunnites est au plus bas.
"Il n'y a plus aucun moyen de communication ou échange...

commentaires (17)

Saad Harriri n'a plus autant d'argent qu'avant il est donc fini aux yeux de quelques uns On reconnait ses vrais amis dans le besoin seulement J'espere pour M Rifi que ce n'est pas la seule raison de son inimitie car soutenir Frangie c'est juste pour remuer la salade et montrer combien Aoun n'est pas soutenu par ses allies

LA VERITE

14 h 37, le 14 septembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • Saad Harriri n'a plus autant d'argent qu'avant il est donc fini aux yeux de quelques uns On reconnait ses vrais amis dans le besoin seulement J'espere pour M Rifi que ce n'est pas la seule raison de son inimitie car soutenir Frangie c'est juste pour remuer la salade et montrer combien Aoun n'est pas soutenu par ses allies

    LA VERITE

    14 h 37, le 14 septembre 2016

  • Tab et si hariri vient comme premier ministre .... Vous allez dire quoi?!?!

    Bery tus

    13 h 07, le 14 septembre 2016

  • Pour Achraf Rifi, Saad Hariri est "terminé" C'EST CLAIR NET ET LIMPIDE COMME DU JUS DE CHIQUE ..

    FRIK-A-FRAK

    12 h 42, le 14 septembre 2016

  • En tous les cas s'il lui arrivait quelque chose qu'à Dieu ne plaise , faudra pas accuser les forces de la résistance .. Il vient d'élargir son cercle d'ennemis à l'intérieur de son groupe de loosers ...

    FRIK-A-FRAK

    12 h 28, le 14 septembre 2016

  • S,IL Y AVAIT DEUX OU TROIS RIFI DANS CE PAYS IL SERAIT SAUVE DE TOUTES LES GANGRENES QUI LE RONGENT ! HONORABLE ET DIGNE... RIFI POUR PRESIDENT !!!!!!!!

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    12 h 00, le 14 septembre 2016

  • Je ne pense qu'il faille attendre quelque chose de positif de toute cette clique de combinards AOUN, GEAGEA,ou autres, sont incapables de redresser le Liban, de plus, ils n'ont aucun programme à nous présenter. Des discours, des mots, des promesses qu'ils sont incapables de tenir. Le Hezbollah ne s'entendra avec aucun parti politique libanais. c'est une milice combattante, bien roder à guerroyer. Son passé en est une preuve. Les jeunes libanais qui ont combattu en Irak, au Yemen, et en en Syrie , et qui reviennent au pays, n'ont comme profession que la gâchette de l'AK47. Ce que RIFI à exprimer, avec son langage de politique, a double sens , mais il est le seul aujourd'hui à exprimer le ras le bol de tous ces politiques. Il ne s'agit plus aujourd'hui de disserter les discours mais de sauver notre pays qui va au devant de graves dérèglements

    FAKHOURI

    11 h 59, le 14 septembre 2016

  • heheh vous comprennez le Français ou peut etre non !! il vaut dire qu'entre lui et saad hariri c'est finit, c'est terminer !!! thats it ca ne veut pas dire que saad hariri est finit ... mais je suis contre a ce que geagea lache aoun ce n'est pas la bonne chose a faire !! l'iran vas lacher le hezb, celui ci devra absolument s'entendre avec ces freres libanais et geagea lui a tendu la main SANS S'ABAISSER LA TETE HAUTE ... IL N'Y A QU'A RELIRE LE SPEECH DE GEAGEA LORS DE LA MESSE DES MARTYRS DES FL J'ESPERE ETRE PUBLIER !!!!!

    Bery tus

    00 h 41, le 14 septembre 2016

  • Il faut , à tout prix, que Geagea lâche Aoun A rester avec lui, il ne gagnera que des bosses Si réellement il court pour le Liban, Geagea doit devenir un rassembleur et non un combinard politique à la sauce Aoun, larbin du Hezbollah En attendant RIFI met les pendules à l'heure et c'est encourageant

    FAKHOURI

    23 h 19, le 13 septembre 2016

  • GEAGEA A PÉTÉ LES PLOMBS À CAUSE DE HARIRI QUI LUI A FILÉ UN COUTEAU DANS LE DOS EN LUI LANCANT EN FACE LA CANDIDATURE DU MERCENAIRE SYRIEN ET DE SON ENNEMI JURÉ SLEIMAN 2. IL A CHOISI DE SE METTRE À GENOUX DEVANT AOUN POUR SE PROTÉGER ET FAIRE FACE À CETTE SITUATION. AUJOURD'HUI LA SITUATION A CHANGÉ. SLEIMAN 2 N'A AUCUNE CHANCE DE MONTER SUR LA CHAISE. ET HARIRI EST FINI DEPUIS LONGTEMPS DÉJÀ. RIRI EST UN AMI PROPRE, IL DIT CE QU'IL PENSE EN FACE. GEAGEA DOIT TROUVER UNE PORTE DE SORTIE, CORRIGER LE TIRE ET SE RANGER DERRIÈRE RIFI RAPIDEMENT ET LACHER AOUN.

    Gebran Eid

    21 h 07, le 13 septembre 2016

  • Grand homme, du comme on n'en trouve plus dans ce pays !

    Remy Martin

    20 h 57, le 13 septembre 2016

  • Non Monsieur RIFI ! Saad Hariri n'est pas terminé ou fini, quelle que soit la nuance. Il manque totalement de maturité politique comme Frangié.... Face des à Aoun et Geagea, des routiers des combines politicardes, il ne fait pas le poids Suivez bien Bassil dans ses battements d'ailes dans la basse cour .... et vous comprendrez très que la chamaillerie n'est pas dans le camp du Futur Je crois en vous et votre comportement le prouve tous les jours

    FAKHOURI

    20 h 47, le 13 septembre 2016

  • Rifi ne rigole pas ...!

    M.V.

    19 h 51, le 13 septembre 2016

  • IL A COUPE LES PONTS AVEC SAAD HARIRI ET NON AVEC LE FUTUR... CAR SAAD HARIRI LACHE TROP DE LEST AU HEZBOLLAH SANS CONTRE PARTIE... ON EST TOUS POUR L,ENTENTE MAIS LES LESTS DEVRAIENT ETRE LACHES PAR L,AUTRE PARTIE RESPONSABLE DE TOUS LES MAUX DU PAYS... RIFI EST LE NOUVEL HOMME AVEC QUI ON AURA A TRAITER ! UNE STATURE DE PRESIDENT ! UN VRAI LIBANAIS QUOI !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    19 h 25, le 13 septembre 2016

  • Allez je vais vous avouer que rifi commence à me plaire , c'est un gros progrès qu'il se rende compte que saad est fini ou terminé depuis le temps qu'on le lui dit , mais alors j'ai un peu peur pour lui , parce que planter un poignard dans le dos de son boss , après on ne peut plus marcher qu'à reculons ...

    FRIK-A-FRAK

    18 h 51, le 13 septembre 2016

  • VOILA SUR QUOI COMPTE LE FELON rifi et son nouveau boss signora pour rebondir . L'ex-conseiller du président Obama entre 2009 et 2011 , Dennis Ross, consultant et chercheur à l'Institut de Washington pour la politique au P.O, a écrit dans un article publié dans le Washington Post, que " rien au Moyen-Orient ne nous laisse optimiste surtout en ce qui concerne l'avenir de lA BENSAOUDIE qui est plutôt sombre". Dans son article, Ross rapporte qu'après avoir visité les bensaouds , il en est revenu avec un sentiment pessimiste et obscure quant à l'avenir du royaume. " Un royaume pris au piège par des conflits de plus en plus nombreux tant entre les membres de la famille régnante ou entre le reste des circonscriptions du royaume ou pis encore dans le milieux religieux wahhabite", a-t-il indiqué. Selon lui, la politique de propagation de la doctrine wahhabite jouit toujours d'un financement saoudien important lequel est destiné aux écoles wahhabites à l'échelle internationale. "Il est clair que le wahhabisme ronge le corps du royaume qui risque d'être confronté à des jours assez difficiles pour les dirigeants et les citoyens à la fois", a-t-il prévu. Dennis Ross révèle que "la bensaoudie connait actuellement un conflit qu'elle tente d'étouffer mais qui ressemble plus à une révolution , déguisée en réforme économique , sachant qu'aucun changement politique n'est en vue dans un proche avenir".

    FRIK-A-FRAK

    18 h 35, le 13 septembre 2016

  • GRAND BRAVO MONSIEUR RIFI. VOILÀ QU'UN ESPOIR EST NÉ. ATTENTION AU ATTENTATS. LES MERCENAIRES DE TOUT BORD RODENT DANS LE PAYS. SI LES LIBANAIS ENTOUR LA SÉCURITÉ DE CE HÉRO, ON PEUT DIRE QU'IL Y A DE L'ESPOIR. MAIS HÉLAS CA VA ÊTRE TRÈS DIFFICILE D'ÉVITER TOUS CES MERCENAIRES. ON TOUCHE LE BOIS.

    Gebran Eid

    18 h 19, le 13 septembre 2016

  • yeuuyy yeuyy yeuyy ..... terminé , il dit ?? pas fini mais terminé ?? comme dans terminus tout le monde descend Voilà pourquoi rifi félon s'en prend à son ex patron saad , il veut lui piquer la place je vous dis ..yeuyy yeuyy.... Ma grande crainte à présent c'est de voir la rue sunnite s'embraser, de Tripoli à Saida ou Beyrouth .. yeuyy yeuyy .. Parce que si chez les chiites un félon avait pu dire ça de son boss , il n'en sort pas vivant , je vous le dis ha ha ha ....

    FRIK-A-FRAK

    18 h 02, le 13 septembre 2016

Retour en haut