Rechercher
Rechercher

À La Une - Rio

Avec six athlètes, la Palestine s'assure une participation sans précédent aux JO

"Le chef de la délégation Issam Qichta avait été empêché de quitter la bande de Gaza" dont les points d'entrée et de sortie sont quasiment tous tenus par Israël.

Avec six athlètes présents dans quatre disciplines, la Palestine s'assure aux jeux Olympiques de Rio de Janeiro qui ont débuté samedi une participation sans précédent dans son histoire. REUTERS/Ruben Sprich

Avec six athlètes présents dans quatre disciplines, la Palestine s'assure aux jeux Olympiques de Rio de Janeiro qui ont débuté samedi une participation sans précédent dans son histoire, malgré des obstacles au départ.

C'est la sixième fois qu'elle participe aux JO et aux derniers Jeux de 2012, elle avait envoyé cinq athlètes à Londres. Cette fois-ci encore, le départ de la délégation palestinienne a été en partie retardé par les entraves au mouvement des athlètes et de leurs encadrants que les Palestiniens accusent Israël de pratiquer systématiquement.

Le patron du sport palestinien Jibril Rajoub a ainsi récemment rapporté à l'AFP que "le chef de la délégation Issam Qichta avait été empêché de quitter la bande de Gaza" dont les points d'entrée et de sortie sont quasiment tous tenus par Israël qui a évoqué des raisons de sécurité avant d'autoriser son départ vers Rio.

"A chaque fois, nous envoyons plus d'athlètes aux JO", s'est félicité le secrétaire général du Comité olympique palestinien Munther Masalma. "Malgré le manque de moyens et le fait que nous vivions sous occupation (israélienne), nous envoyons plus de sportifs que certains pays qui jouissent d'une liberté totale", a-t-il encore dit à l'AFP.

 

(Lire aussi : Aux JO, Israéliens et Libanais se disputent un bus)

 

Cette année, Mayada al-Sayad, 23 ans, marathonienne palestinienne de Jérusalem mais installée à Berlin, était le porte-drapeau de la Palestine à la cérémonie d'ouverture vendredi soir dans le stade Maracana de Rio. Le judoka Simon Yacoub, 28 ans, reste celui qui a le plus de chances d'accéder au podium chez les moins de 60 kg.

L'athlète Mohammed Abou Khoussa, 23 ans et originaire de la bande de Gaza ravagée par la guerre, doit courir le 100 mètres. Le nageur Ahmed Jibril, 24 ans, s'élancera pour le 200 mètres libre pour la deuxième fois après Londres. Mary al-Atrach, 22 ans, nagera le 50 mètres libre. Et en équitation, la Palestine sera représentée par Christian Zimmermann, 54 ans, lui aussi installé en Allemagne.

La petite nation sportive de Palestine n'a jamais gagné de médaille olympique et sur les cinq membres de la délégation palestinienne aux Jeux de 2012, quatre bénéficiaient d'invitations et n'avaient pas réussi les minima de sélection. Le cinquième, le judoka Maher Abou Remeleh, était le premier de l'histoire olympique palestinienne à s'être jamais qualifié.

 

 

Avec six athlètes présents dans quatre disciplines, la Palestine s'assure aux jeux Olympiques de Rio de Janeiro qui ont débuté samedi une participation sans précédent dans son histoire, malgré des obstacles au départ.
C'est la sixième fois qu'elle participe aux JO et aux derniers Jeux de 2012, elle avait envoyé cinq athlètes à Londres. Cette fois-ci encore, le départ de la...
commentaires (1)

Ça donne une idée de ce que ce pays usurpateur qui se dit démocratique peut faire endurer à un peuple palestinien chrétien et sunnite. Avoir refusé de les laisser partir en confisquant leurs maillots. ..qu'elle honte. ...bravo les athlètes libanais pour ce que vous avez montré au monde en ne les laissant pas entrer dans ce bus .

FRIK-A-FRAK

14 h 36, le 07 août 2016

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Ça donne une idée de ce que ce pays usurpateur qui se dit démocratique peut faire endurer à un peuple palestinien chrétien et sunnite. Avoir refusé de les laisser partir en confisquant leurs maillots. ..qu'elle honte. ...bravo les athlètes libanais pour ce que vous avez montré au monde en ne les laissant pas entrer dans ce bus .

    FRIK-A-FRAK

    14 h 36, le 07 août 2016

Retour en haut