Actualités

Assassinat Hariri : ballet diplomatique pour calmer les tensions au Liban

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite et le président syrien Bachar el-Assad doivent se rendre vendredi au Liban, où la tension est montée après des révélations sur une possible mise en cause du Hezbollah dans l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri.

Ce ballet diplomatique est perçu comme une tentative de juguler les tensions après les déclarations le 22 juillet du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah disant s'attendre à ce qu'un tribunal de l'ONU accuse des membres de son parti d'implication dans le meurtre de Rafic Hariri.