Rechercher
Rechercher

Campus - Atelier

« Scènes de voyage » : les étudiants de l’Alba exposent au musée Sursock

Dans le cadre de l'Atelier de scénographie (Asce), des étudiants en 2e année d'architecture d'intérieur à l'Alba ont présenté au musée Sursock, du 1er au 3 juillet, « Scènes de voyage », une exposition scénographique autour du thème du voyage.

Les étudiants ont travaillé plusieurs aspects de la scénographie. Ils ont abordé les maquettes dans les volumes, la matière, les matériaux, l’espace et les perspectives.

Encadrés par leurs enseignants – Kareen Andraos, Joanna Andraos, Joe Nacouzi et Sarah Semrani –, les étudiants en deuxième année d'architecture d'intérieur de l'Alba ont mis en espace au musée Sursock, du 1er au 3 juillet, quatre œuvres différentes : théâtrale, littéraire, musicale et cinématographique, dans le cadre d'un atelier de recherche et d'expérimentation en scénographie autour du thème du voyage. Il s'agit de la pièce de théâtre, Le Voyage, de Georges Schéhadé, publiée en 1961, de l'essai, Les villes invisibles, publié par Italo Calvino en 1972, de l'opéra-bouffe Orphée aux enfers, composé par Offenbach en 1858 et du film Dolls de Takeshi Kitano, sorti en 2002. L'exposition comprenait des retranscriptions spatiales des œuvres sous forme de maquettes, des conceptions de lumières différentes pour chacune d'elles, la création de costumes et de masques, ainsi que des illustrations sonores. Un travail multidisciplinaire qui transporte le spectateur dans l'univers des auteurs sélectionnés.
« Les étudiants ont travaillé plusieurs aspects de la scénographie. Ils ont abordé les maquettes dans les volumes, dans la matière, les matériaux, l'espace et les perspectives. Ensuite au niveau de l'éclairage, ils se sont basés sur quelques données techniques de l'éclairage pour donner vie aux maquettes », explique Joanna Andraos, l'une des quatre enseignants chargés de l'atelier de scénographie, diplômée en mise en scène théâtre et scénographie de l'École du Théâtre national de Chaillot à Paris. Et de préciser : « Nous avons également fait un traitement sonore, donc pour chaque œuvre, nous avons un son différent : un extrait des Villes invisibles, de Georges Schéhadé, du théâtre Bunraku qui paraît au début du film Dolls de Takeshi Kitano et un morceau d'opéra. »

Défis scénographiques
Les jeunes étudiants ont multiplié les approches. Ils ont recherché, expérimenté et traité différentes substances : textiles, silicone, papier, liège, verre, plexiglas... pour rendre visibles l'immatérialité et l'imaginaire des auteurs. Leurs scénographies sont originales et adaptées aux œuvres traitées. « Ils se sont inspirés de l'œuvre pour ressortir les matériaux qui vont servir le plus l'idée de l'auteur et leur propre univers », souligne Joanna Andraos.
Scènes de voyage est une intéressante rencontre des œuvres traitées et du récit que les étudiants ont choisi d'en faire à travers les maquettes, le cadrage, la lumière, l'espace sonore et la relation qu'ils ont cherché à établir entre le spectateur et l'objet exposé. Joanna Andraos conclut : « La scénographie est une discipline qui n'est pas encore bien implantée au Liban. J'espère que cet atelier se développera et que l'année prochaine, il sera étendu ailleurs. »


Encadrés par leurs enseignants – Kareen Andraos, Joanna Andraos, Joe Nacouzi et Sarah Semrani –, les étudiants en deuxième année d'architecture d'intérieur de l'Alba ont mis en espace au musée Sursock, du 1er au 3 juillet, quatre œuvres différentes : théâtrale, littéraire, musicale et cinématographique, dans le cadre d'un atelier de recherche et d'expérimentation en...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut