Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

"A mon âge, je ne veux pas qu'on m'appelle maman"

La nouvelle campagne de Kafa contre les mariages précoces.

L'ONG libanaise Kafa, engagée depuis sa fondation en 2005 dans la lutte en faveur des droits de la femme et des enfants, a lancé lundi une nouvelle campagne de sensibilisation contre les mariages précoces. Photo tirée de la page Facebook de Kafa

L'ONG libanaise Kafa, engagée depuis sa fondation en 2005 dans la lutte en faveur des droits de la femme et des enfants, a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation contre les mariages précoces sous le titre "Fixez à 18 ans l'âge minimum pour pouvoir se marier".

Lundi, l'association libanaise a mis en ligne une vidéo où l'on voit plusieurs petites filles racontant des scènes improbables de leur vie quotidienne si elles étaient mariées et mères, alors qu'il leur est interdit de conduire, signer, travailler ou regarder des films pour les moins de 18 ans. "A mon âge, je ne veux pas qu'on m'appelle maman", disent-elles en chœur à la fin de cette vidéo de 43 secondes.

 

 

 

Le clip s'achève sur une petite fille habillée en robe de mariée. Selon Kafa, il s'agit de la même fillette qui avait joué le rôle principal dans la précédente campagne de l'ONG contre les mariages précoces. Dans cette vidéo mise en scène par l'agence Leo Burnett, la fillette jouait l'épouse d'un homme d'une cinquantaine d'années. Le couple se faisait prendre en photo sur la Corniche de Beyrouth pour immortaliser le moment, devant des passants choqués. Cette campagne avait fait le buzz jusqu'en dehors des frontières du pays.

La nouvelle campagne de Kafa s'inscrit dans le cadre de la Journée mondiale de la population, célébrée depuis 1989 par le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), afin d'attirer l'attention sur l'urgence et l'importance des questions en rapport avec la population. Le thème de cette année est "Investir dans les adolescentes".

Au Liban, le statut personnel est encore régi par les instances religieuses. Il suffit d'obtenir le consentement des parents, toutes religions et communautés confondues (à quelques détails près), pour qu'une jeune fille puisse être mariée dès la puberté.

 


L'ONG libanaise Kafa, engagée depuis sa fondation en 2005 dans la lutte en faveur des droits de la femme et des enfants, a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation contre les mariages précoces sous le titre "Fixez à 18 ans l'âge minimum pour pouvoir se marier".
Lundi, l'association libanaise a mis en ligne une vidéo où l'on voit plusieurs petites filles racontant des scènes...

commentaires (4)

POUR ETRE PLUS POSITIF ENCORE LE TITRE DEVRAIT LIRE : A MON AGE JE NE VEUX PAS QU,ON M,APPELLE MAMAN. LE PERSONNE ET LE NE, CES DEUX NEGATIONS... PRISES DU PARLER COURANT LIBANAIS... BROUILLENT LA PHRASE.

LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

10 h 23, le 13 juillet 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • POUR ETRE PLUS POSITIF ENCORE LE TITRE DEVRAIT LIRE : A MON AGE JE NE VEUX PAS QU,ON M,APPELLE MAMAN. LE PERSONNE ET LE NE, CES DEUX NEGATIONS... PRISES DU PARLER COURANT LIBANAIS... BROUILLENT LA PHRASE.

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    10 h 23, le 13 juillet 2016

  • Merci pour votre remarque monsieur.

    L'Orient-Le Jour

    17 h 28, le 12 juillet 2016

  • JE CROIS... A MON HUMBLE AVIS... QUE LE TITRE DEVAIT LIRE : A CET AGE, JE NE VEUX QUE PERSONNE M,APPELLE MAMAN... LE -NE- N,A PAS DE PLACE. MERCI.

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    16 h 54, le 12 juillet 2016

  • ENCORE HEUREUSES SI ON LES MARIE A DES HOMMES DE 50 ANS CAR LA PLUPART SONT MARIEES A DES GRANDS PERES ...

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    13 h 30, le 12 juillet 2016

Retour en haut