Rechercher
Rechercher

Liban - Santé

Gemmayzé piéton pour le don du sang

À l'occasion du « Discover Gemmayze Car Free Day », la rue Charles Gouraud était piétonne hier, pour le bonheur des riverains, mais aussi pour la bonne cause.

La rue Charles Gouraud au milieu des stands colorés.

Au milieu des terrasses et des grands parasols disséminés tout le long de la rue Charles Gouraud, on se sentait presque en vacances ce dimanche à Gemmayzé. Une journée festive, mais organisée pour la bonne cause puisque, mardi 14 juin, se tiendra la Journée mondiale des donneurs de sang. Pour célébrer l'événement, l'ONG « Donner sang compter » et l'association Achrafieh 2020 ont uni leurs forces. Le but était double : sensibiliser les habitants de Gemmayzé au don du sang et leur permettre d'apprécier leur quartier entièrement vidé de ses voitures.
Ce dimanche, ils étaient plus d'une centaine de stands à occuper un espace de la rue Gouraud. « Ce que nous voulons avant tout, c'est donner du bonheur aux gens. Améliorer leur qualité de vie », précise Carole Babikian-Kokoni, présidente de l'association Achrafieh 2020, créée il y a 8 ans à l'initiative du député Nadim Gemayel et d'un petit groupe d'habitants du quartier. De là, naît l'idée des « car free days », où pendant une journée les voitures n'ont pas le droit de circuler.
L'initiative semble plaire. Le dernier rendez-vous de ce genre organisé à Monnot avait attiré près de 8 000 personnes. Hier, ils étaient au moins 5 000 à déambuler entre les nombreux stands.


Donner sang compter
Avec son imposant camion rouge et blanc et sa cinquantaine de bénévoles, le stand de l'ONG Donner sang compter était de loin le plus imposant. À deux jours de la Journée mondiale des donneurs de sang, l'enjeu était de taille. « Ce n'est pas la première fois que l'on collabore avec Achrafieh 2020, mais c'est la première fois que l'on a un stand aussi important qu'aujourd'hui », explique Fred Bteich, chirurgien et bénévole pour l'association depuis six ans.
Au Liban, donner son sang est une démarche encore peu courante, mais qui tend à se démocratiser. Hier, près de 300 personnes ont donné leur sang. L'opération est rapide. Après les questions de routine, en 15 minutes à peine, les médecins prélèvent 450 ml du précieux liquide. Depuis sa création en 2007, l'ONG dispose d'une base de données de près de 15 000 donneurs potentiels ainsi que d'un centre d'appel pour répondre aux demandes les plus urgentes. Selon Fred Bteich, les réseaux sociaux sont le meilleur moyen de trouver un donneur rapidement.

 
Une journée ouverte à tous
L'événement a aussi fait la part belle à de nombreux associations et petits créateurs locaux, venus profiter de cette journée pour se faire connaître. Comme la Lebanese Pharmacy Students Association (Association libanaise des étudiants en pharmacie), qui offrait toute la journée des consultations gratuites. « Lorsque les gens viennent, nous les soumettons à différents examens médicaux. Nous vérifions leur pression artérielle, leur taux de glucose... Ils se promènent un peu au hasard, et lorsqu'ils tombent sur un stand qui les intéresse, ils voient et font des choses auxquelles ils n'auraient pas pensé avant de venir », confie Roland Massaad, le président de l'association, entre deux consultations. Un bon moyen de joindre l'utile à l'agréable.
Pour cette fois encore, l'opération semble réussie. Pendant toute une journée, Gemmayzé a vécu au rythme des piétons venus donner leur sang ou simplement venus apprécier le plaisir de se promener dans une rue sans autos.

 

Lire aussi

À l'hôpital Notre-Dame des Secours, la sensibilisation au don du sang


Au milieu des terrasses et des grands parasols disséminés tout le long de la rue Charles Gouraud, on se sentait presque en vacances ce dimanche à Gemmayzé. Une journée festive, mais organisée pour la bonne cause puisque, mardi 14 juin, se tiendra la Journée mondiale des donneurs de sang. Pour célébrer l'événement, l'ONG « Donner sang compter » et l'association Achrafieh 2020 ont...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut