Rechercher
Rechercher

À La Une - Irak

Les forces irakiennes gagnent du terrain face à l'EI à l'ouest de Fallouja

Des civils qui fuient Fallouja, alors que les forces irakiennes gagnent du terrain à l'ouest de la ville face à l'EI. Photo Reuters.

Les forces irakiennes ont gagné du terrain samedi face au groupe État islamique (EI) à l'ouest de la ville de Fallouja qu'elles tentent de reprendre aux jihadistes, selon des sources militaires.

Les soldats et les policiers, appuyés par les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi dominées par les milices chiites, ont reconquis la localité de Saqlawiya, à environ 10 km au nord-ouest du fief jihadiste de Fallouja, dans la province occidentale d'al-Anbar.

Le contrôle de la zone rurale autour de Saqlawiya permet d'assiéger totalement Fallouja, que les forces armées cherchent à reconquérir à la faveur d'une offensive lancée le 23 mai avec également l'appui aérien de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

"La 14e division de l'armée et les Hachd al-Chaabi ont pris d'assaut le centre de Saqlawiya et hissé le drapeau irakien", a indiqué un communiqué du commandement des opérations militaires conjointes. Les policiers impliqués dans l'opération y ont également pénétré à partir d'un autre point d'attaque.

 

(Repère : Ce que l'on sait de la situation des civils à Fallouja)

 

Alors que les troupes irakiennes conduites par les forces d'élite tentent de progresser pour entrer dans le centre de Fallouja, d'autres forces continuent de "nettoyer" les zones aux alentours pour faire en sorte à ce que la ville soit complètement isolée.

L'opération à Saqlawiya vise à couper Fallouja de Jazirat al-Khaldiyah, une région plus à l'ouest utilisée comme point de passage par l'EI pour se rendre dans d'autres régions d'Irak.

Le commandement militaire a affirmé qu'un raid de la coalition dans la région avait ciblé un bateau transportant des jihadistes qui tentaient de fuir Fallouja à travers l'Euphrate, tuant toutes les personnes à bord. Il n'a pas donné de chiffre précis.

L'EI s'est emparé de Fallouja, à 50 km à l'ouest de Bagdad, en janvier 2014, cinq mois avant son offensive fulgurante en Irak qui lui a permis de prendre le contrôle d'autres régions du pays dont Mossoul, la deuxième ville d'Irak dans le nord.

Quelque 50.000 civils se trouvent coincés dans le centre de Fallouja et plusieurs ONG ainsi que l'Onu se sont inquiétées de leur sort.

 

Lire aussi
Fallouja : les enjeux d’une bataille hautement symbolique pour l’EI

Les sunnites, véritable enjeu de la bataille de Fallouja

La présence de Qassem Souleimani sur le front de Fallouja inquiète les sunnites d'Irak

Derrière les offensives contre l’EI, des objectifs divergents

Les forces irakiennes ont gagné du terrain samedi face au groupe État islamique (EI) à l'ouest de la ville de Fallouja qu'elles tentent de reprendre aux jihadistes, selon des sources militaires.
Les soldats et les policiers, appuyés par les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi dominées par les milices chiites, ont reconquis la localité de Saqlawiya, à environ 10 km au nord-ouest du...
commentaires (5)

"Gagnent du terrain face à l'EI à l'ouest de Fallouja." ! Quid du Nord, du Sud et de l'Est ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

21 h 19, le 05 juin 2016

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • "Gagnent du terrain face à l'EI à l'ouest de Fallouja." ! Quid du Nord, du Sud et de l'Est ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    21 h 19, le 05 juin 2016

  • DES FORCES SPECIALES AMERICAINES FONT LE JOB ! LES MERCENAIRES DU HACHD EL CHAABI ET D,AUTRES ACCESSOIRES DONT LA SAUVAGERIE EST EQUIVALENTE A CELLE DE DAESCH ENTRENT POUR PRENDRE DES PHOTOS...

    LA LIBRE EXPRESSION

    21 h 11, le 05 juin 2016

  • Les équipées tocardes et violentes ont always des fins violentes, et meurent toujours dans leur "triomphe" le plus souvent bidon !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    20 h 28, le 05 juin 2016

  • Combien.... de "terrains" ? Deux Cm2 ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    20 h 25, le 05 juin 2016

  • Je sens que la crise va frapper pas mal d'huluberlus qui rient de voir les bactéries réagir de façon bestiale , puisque cette ville et celles qui vont tomber par la suite vont réduire leur sadisme . Et bush qui est loin d'être imprevisible et changeant puisqu'il avait tjrs annoncé ses intentions , comme le fait Trump en ce moment , ils sont très loin d'être des lunatiques . Mal lunés , oui mais lunatiques , non ! Je recommande le Larousse des nuances pour les pense bête !

    FRIK-A-FRAK

    20 h 25, le 04 juin 2016

Retour en haut