X

Sport

L’Athletico Sports Club de Beyrouth célèbre ses 10 ans en grande pompe

Football - Anniversaire
28/05/2016 | 00h00

Un parterre impressionnant de personnalités politiques, religieuses et sportives s'est retrouvé pour souffler avec les dirigeants, les joueurs, les entraîneurs, les sponsors et la grande famille du club de football Athletico SC les 10 bougies de son existence (2006-2016).
À leur tête, Joseph Saadallah, représentant Abdel Mouttaleb Hennaoui (ministre de la Jeunesse et des Sports), Mgr Élie Khoury, représentant l'archevêché d'Antélias, Marino Faccioli, représentant Jean-Michel Aulas (président de l'Olympique lyonnais – OL), Stéphane Roche, directeur du centre de formation de l'OL, Mazen Kobeissi, représentant la Fédération libanaise de football (FLF), Georges Zeidan, vice-président du Comité olympique libanais, Jihad Salamé, conférencier international, ainsi que des représentants des différentes fédérations et clubs sportifs venus partager, selon les dires de Nathalie Mamo, présentatrice de l'événement, « la fierté de ce club qui a réalisé un rêve en se transformant en une académie de plus de 1 200 joueurs répartis dans plusieurs régions du Liban, avec une cité sportive à Dbayé d'une superficie de plus de 10 000 m² ».
M. Saadallah a pris la parole en exprimant sa surprise face au niveau de professionnalisme atteint par l'Athletico en 10 ans, insistant sur le sport comme mode de vie et reflet du niveau de culture et de développement de notre société. Ensuite, M. Faccioli s'est exprimé au nom de l'OL, partenaire actif de l'Athletico depuis 5 ans déjà, louant la méthode professionnelle que suit le club libanais pour optimiser les capacités de ses joueurs talentueux. M. Kobeissi a pour sa part exprimé son admiration pour ce qu'il a vécu à l'académie, saluant le savoir professionnel que Robert Paoli, président de l'Athletico, a introduit au club et qu'il transmet au comité responsable des équipes nationales à la FLF.
Le mot de la fin est revenu à M. Paoli, qui s'est dit fier des réalisations accomplies en 10 ans, soulignant que tout le travail se fait avec passion, pour le sport, et révélant que l'Athletico va bientôt entamer ses entraînements au Collège des Frères de Furn el-Chebbak, en plein cœur de Beyrouth, tout en introduisant le cyclisme et le basket-ball dans son programme. Il a également tenu à remercier individuellement tous les membres du club qui ont contribué à cette réussite et a rendu hommage à Mazen Kobeissi, pour sa vision novatrice du développement du football au Liban.
En outre, la cérémonie a été l'occasion pour le club de lancer son nouveau logo, qui symbolise l'évolution continue à laquelle aspirent tous ses adhérents. Elle s'est clôturée par un hommage très émouvant rendu aux champions du Liban de cyclisme qui portent les couleurs de l'Athletico, ainsi qu'aux différents acteurs ayant contribué à l'évolution de l'académie et, surtout, aux joueurs du club ayant évolué en équipe nationale de même qu'à l'étranger – avec à leur tête Philippe Paoli, qui évolue actuellement au club belge de Lommel United (1re division).

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants