X

À La Une

En Irak, l'EI a perdu près de la moitié du territoire conquis

conflit

Selon le porte-parole du Pentagone Peter Cook, le groupe a perdu "entre 16 et 20%" du territoire qu'il avait conquis en Syrie.

 

OLJ/AFP
17/05/2016

Le groupe Etat islamique a perdu près de la moitié du territoire qu'il avait réussi à conquérir en Irak, mais ses pertes sont moins importantes en Syrie, selon les dernières estimations rendues publiques par le Pentagone.

Selon le porte-parole du Pentagone Peter Cook, le groupe État islamique a perdu "environ 45%" du territoire qu'il avait conquis en Irak. Et "le chiffre pour la Syrie est compris quelque part entre 16 et 20%", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse au Pentagone.

En juin 2014, le groupe ultraradical sunnite avait lancé une offensive en Irak qui lui avait permis de s'emparer de vastes pans du territoire irakien à l'ouest et au nord de Bagdad, puis de prendre la capitale de la province d'al-Anbar, Ramadi, en 2015. Depuis, l'armée irakienne, les milices et les forces kurdes ont regagné du terrain face à l'EI dans le nord de l'Irak et dans la province d'al-Anbar, en reprenant notamment Ramadi ainsi que la ville de Hit.

De larges parts d'al-Anbar restent toutefois aux mains des jihadistes, notamment Fallouja, ainsi que la grande majorité de la province de Ninive (nord), dont sa capitale et deuxième ville d'Irak, Mossoul. Et l'EI reste capable de mener des attentats meurtriers dans les territoires contrôlés par le gouvernement fédéral, comme à Bagdad où trois attentats revendiqués par le groupe jihadiste ont fait près de 100 morts en une journée la semaine dernière.

En Syrie, le groupe État islamique a dû céder du terrain notamment dans le nord-est du pays, sous la pression des Kurdes syriens et de groupes locaux alliés soutenus par la coalition internationale. Il a également perdu Palmyre (centre) en mars face aux forces gouvernementales soutenues par la Russie, mais il a réussi la semaine dernière à isoler la ville en coupant ses accès vers l'extérieur.

 

Lire aussi

Puissantes explosions dans un champ gazier tenu par l'EI dans la province de Homs

L'EI frappe de nouveau dans le Sud-Est yéménite

Combats meurtriers autour d'un hôpital brièvement pris par l'EI à Deir ez-Zor

La Turquie se prépare à "nettoyer la frontière" syrienne de la présence de l'EI

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants