Rechercher
Rechercher

À La Une - Chrétiens d'Orient

Raï voudrait que la "neutralité" du Liban soit déclarée

Le pays du Cèdre "est menacé aujourd'hui dans sa culture, son identité et son message", a estimé le patriarche maronite lors d'une conférence au Sénat.

Le patriarche maronite Bechara Raï a rencontré lundi le président français François Hollande à l'Elysée. REUTERS/Martin Bureau/Pool

Le patriarche maronite Béchara Raï a demandé lundi à Paris à la communauté internationale de déclarer la "neutralité" du Liban, soumis à une forte instabilité en raison des conflits au Moyen-Orient et du nombre de réfugiés et déplacés sur son territoire.

"Pour que le Liban puisse rester un lieu de rencontre, de convivialité et de dialogue, nous souhaitons que la communauté internationale déclare sa neutralité", a dit lors d'une conférence au Sénat le cardinal Raï, patriarche maronite (catholique) d'Antioche et de tout l'Orient, qui avait rencontré dans la matinée le président François Hollande à l'Elysée. Selon lui, cela éviterait au pays du Cèdre "d'être entraîné dans les axes des guerres, des conflits régionaux et internationaux".
L'implication du Hezbollah auprès de Damas a accru les tensions confessionnelles au Liban depuis le début de la guerre chez le voisin syrien en 2011. Les chiites du Liban sont largement en faveur du régime syrien alors que les sunnites appuient la rébellion.
"Le Liban est menacé aujourd'hui dans sa culture, son identité et son message", a estimé Mgr Raï.

(Lire aussi : Raï plaide pour la préservation de la modération chrétienne et musulmane en Orient)

 


Le pays du Cèdre compte "1,5 million de déplacés syriens et irakiens", auxquels s'ajoutent "un demi-million de réfugiés palestiniens", a souligné le primat de l'Eglise maronite. Soit au total "2 millions de personnes", pour un pays qui compte moins de 5 millions d'habitants.
Mis "à part le lourd fardeau économique, social et politique" que ces déplacés et réfugiés constituent, "ces êtres humains qui vivent dans la privation totale et dans la misère seront facilement exploités par des organisations terroristes si ces situations persistent", a mis en garde le cardinal Raï.

Le patriarche maronite a de nouveau appelé à un règlement de la crise institutionnelle au Liban, sans président de la République depuis mai 2014. "Le Parlement est paralysé, il ne peut pas légiférer, le gouvernement ne peut pas agir", a déploré le cardinal Raï.

Défenseur des chrétiens d'Orient, auquel il vient de consacrer un livre d'entretiens ("Au cœur du chaos", Albin Michel), le patriarche maronite s'est aussi élevé contre le spectre d'une "confrontation avec l'islam", qui cohabite avec le christianisme sur ces terres "depuis 1.400 ans".
"La religion musulmane représente une des plus importantes composantes de la famille humaine, il faut que la communauté internationale respecte ses valeurs religieuses et humaines", a-t-il insisté.

 

 

Lire aussi
Raï appelle au retour « obligatoire et digne » des déplacés syriens dans leur pays

Raï dénonce « la démission morale » des responsables

Le patriarche maronite Béchara Raï a demandé lundi à Paris à la communauté internationale de déclarer la "neutralité" du Liban, soumis à une forte instabilité en raison des conflits au Moyen-Orient et du nombre de réfugiés et déplacés sur son territoire.
"Pour que le Liban puisse rester un lieu de rencontre, de convivialité et de dialogue, nous souhaitons que la communauté...
commentaires (4)

"Neutralité" ! Même vis à vis d’Äsraël ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

14 h 19, le 10 mai 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • "Neutralité" ! Même vis à vis d’Äsraël ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    14 h 19, le 10 mai 2016

  • PAR QUI CHER PATRIARCHE ? SI VOUS VOULEZ QUE CE SOIT PAR MOI, JE LE DECLARE IMMEDIATEMENT : LE LIBAN EST NEUTRE !!! ET APRES ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 00, le 10 mai 2016

  • "La religion musulmane représente une des plus importantes composantes de la famille humaine, il faut que la communauté internationale respecte ses valeurs religieuses et humaines", a-t-il insisté." ! Laquelle ? La Chïïte ou la sunnite ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 49, le 10 mai 2016

  • Difficile avec le Hezbollah, Amal, le PSNS, Le Baath et autres clowns......Comme disent les amerlo, don't hold your breath...ca n'arrivera pas.....

    IMB a SPO

    21 h 31, le 09 mai 2016

Retour en haut