Rechercher
Rechercher

À La Une - Blanchiment

Les Waked, puissante famille panaméenne d'origine libanaise, sanctionnés par les Etats-unis

Abdul Mohamed Waked Fares, l'une des personnes sanctionnées, qualifie les accusations de blanchiment de "fausses et infondées".

La banque Balboa, au Panama, propriété de la famille Waked, panaméenne d'origine libanaise. Photo AFP/Getty Images

Le Trésor américain a adopté des sanctions financières contre d'importants hommes d'affaires panaméens d'origine libanaise accusés d'opérer un réseau de blanchiment d'argent de la drogue au Panama, selon un communiqué diffusé jeudi soir.

Nidal Ahmed Waked Hatum, 36 ans, et Abdul Mohamed Waked Fares, 66 ans ont été inscrits sur la liste noire des entités visées par des sanctions américaines, et leurs actifs aux Etats-Unis ont été gelés.
Ils sont accusés, comme six autres individus liés au groupe Waked et 68 entreprises, de blanchiment de capitaux en utilisant des techniques de transactions commerciales "allant des fausses factures à la contrebande d'argent liquide", indique le Trésor dans son communiqué.

Parmi les entreprises panaméennes mises à l'index figurent Grupo Visa (immobilier, hôtellerie, commerce de luxe dans plusieurs pays d'Amérique latine), Vida Panama (import-export) et la banque Balboa Bank and Trust. Les autorités de règlementation bancaire du Panama ont d'ailleurs saisi et pris le contrôle opérationnel de cette banque jeudi dans la foulée des mesures américaines, a indiqué le responsable de la surveillance bancaire Gustavo Villa, dans un communiqué séparé.

 

(Lire aussi : Le Liban menacé par une nouvelle liste noire des paradis fiscaux ?)

 

La procureure générale du Panama Kenia Porcell Diaz a également précisé avoir "lancé immédiatement une enquête sur ces individus et sociétés qui font l'objet de mesures américaines", selon ce communiqué des autorités panaméennes, diffusé par l'ambassade du pays à Washington.

Selon l'agence Reuters, le capital de la banque Balboa, qui emploie 172 personnes, s'élève à 44.1 millions de dollars.

Pour John Smith, directeur de l'agence du Trésor chargée des sanctions (OFAC), "cette initiative met au jour l'organisation du groupe Waked et dérange ses capacités à blanchir les bénéfices du trafic de drogue en utilisant des voies commerciales, des boutiques de duty-free, des opérations immobilières et des services financiers dans toute la région".

Parmi les six autres individus désignés sur la liste noire américaine figurent plusieurs autres membres de la puissante famille Waked, dont deux frères de Waked Hatum supervisant notamment les activités d'import-export et un fils de Waked Fares qui dirige les points de ventes de duty free.

Réagissant à l'affaire, Abdul Mohamed Waked Fares a qualifié les accusations de "fausses et infondées", rapporte Reuters. Il a affirmé que le groupe "coopèrera avec les autorités afin de clarifier cette confusion malencontreuse". 

 

Pour mémoire

Paradis fiscaux : le Liban parmi les pays ayant refusé l'échange automatique de renseignements

"Panama papers" : comment les protagonistes sont passés entre les mailles du filet ?

Les dirigeants du Moyen-Orient cités dans les "Panama papers"

 

Lire aussi

Les Panama papers accessibles au public le 9 mai


Le Trésor américain a adopté des sanctions financières contre d'importants hommes d'affaires panaméens d'origine libanaise accusés d'opérer un réseau de blanchiment d'argent de la drogue au Panama, selon un communiqué diffusé jeudi soir.
Nidal Ahmed Waked Hatum, 36 ans, et Abdul Mohamed Waked Fares, 66 ans ont été inscrits sur la liste noire des entités visées par des sanctions...

commentaires (5)

Et, dorénavant, sans dentelles !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

12 h 10, le 07 mai 2016

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Et, dorénavant, sans dentelles !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    12 h 10, le 07 mai 2016

  • Ou, la tarentule immigrée libanaiiise à tentacules condamnée à présent, la Niaise, à danser la tarentelle !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    12 h 00, le 07 mai 2016

  • Ou, la "Cosa Ménénéééh" !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 34, le 07 mai 2016

  • LECON POUR TOUS CE QUI N,ONT PAS COMPRIS ENCORE LES NOUVELLES REGLES ET LOIS FINANCIERES ET BANCAIRES QUI FONT DES U.S. LE SEUL ARBITRE ET LA SEULE SUPER PUISSANCE DANS LE MONDE. ILS PEUVENT FAIRE AGENOUILLER DORENAVANT TOUT PAYS OU ORGANISATION OU PERSONNE CHOISIS QUI SONT OBLIGES DE SE CONFORMER OU DE PERDRE LEURS POSSIBILITES D,ECHANGES FINANCIERES ET BANCAIRE PARTOUT DANS LE MONDE... PIRE QUE SUPER PUISSANCE MILITAIRE... LE MASTODONTE REVIT !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 22, le 06 mai 2016

  • Liban Partout !

    Remy Martin

    16 h 41, le 06 mai 2016

Retour en haut