Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Opération de l'armée contre l'EI dans le jurd de Ersal

Trois soldats légèrement blessés au cours de l'opération.

L'émir de Daech, Fayez Chaalane, alias Abou el-Fawz, neutralisé, lors d'une opération spéciale menée dans le secteur de Wadi Hosn, situé dans le jurd de Ersal, dans la Békaa. Photo Ani

L'armée libanaise a liquidé jeudi matin un émir de Daech, acronyme arabe du groupe jihadiste État Islamique (EI), ainsi que l'un de ses gardes du corps, lors d'une opération spéciale menée dans le secteur de Wadi Hosn, situé dans le jurd de Ersal, dans la Békaa. D'autres combattants islamistes ont été arrêtés lors de cette opération au cours de laquelle trois soldats libanais ont été légèrement blessés.

Fayez Chaalane, alias Abou el-Fawz, a été neutralisé lors de ce raid qui aura duré plus d'une heure. L'un de ses gardes du corps, Ahmad Mroué, de nationalité syrienne, a également été tué lors de cette opération. Le responsable de la sécurité de l'EI dans le secteur, Mohammad Mossali, alias Abou Melhem, également de nationalité syrienne, a été arrêté et plusieurs autres combattants ont été transférés dans des casernes.
L'armée a mis la main sur des armes et des uniformes militaires lors de cette opération. Trois soldats libanais, légèrement blessés, ont été transportés à l'hôpital.

Selon un communiqué de l'armée, ces jihadistes ont participé aux affrontements d'août 2014 à Ersal, localité sunnite frontalière, théâtre de violents affrontements en août 2014 entre l'armée et les jihadistes. Ces derniers avaient enlevé une trentaine de militaires. Quatre d'entre eux ont été assassinés en captivité, seize ont été libérés le 1er décembre 2015 par le Front al-Nosra, et neuf autres sont toujours otages de l'EI.

Ce groupe est également accusé d'avoir préparé des voitures piégées dont certaines ont été utilisées lors d'opérations kamikazes ayant ensanglanté Ersal et sa région contre l'armée et des civils.

Selon la chaîne locale LBCI, Fayez Chaalane serait le responsable de l'attentat suicide perpétré contre le siège du Conseil des ulémas du Qalamoun à Ersal, ayant tué six religieux sunnites syriens le 5 novembre 2015.
Toujours selon la LBCI, il serait également responsable de la mort de Zaher Ezzeddine, agent des Forces de sécurité intérieure, abattu le 8 janvier à Ersal.

 

 

Pour mémoire
Affrontements entre l'EI et al-Nosra au Liban

Une patrouille de l'armée visée par un engin explosif dans le jurd de Ersal

L'armée libanaise a liquidé jeudi matin un émir de Daech, acronyme arabe du groupe jihadiste État Islamique (EI), ainsi que l'un de ses gardes du corps, lors d'une opération spéciale menée dans le secteur de Wadi Hosn, situé dans le jurd de Ersal, dans la Békaa. D'autres combattants islamistes ont été arrêtés lors de cette opération au cours de laquelle trois soldats libanais ont...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut