Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Libye

La venue du chef du gouvernement d’union à Tripoli crée de vives tensions

Le chef du gouvernement d’union nationale libyen, Fayez el-Sarraj, au cours d’une conférence de presse, hier, à Tripoli. AFP/Stringer

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen, soutenu par l'Onu, Fayez el-Sarraj, est arrivé hier par voie de mer à Tripoli malgré l'hostilité affichée des autorités rivales dans le pays plongé dans le chaos. M. Sarraj a été accueilli par des haut gradés de la marine et des responsables locaux, dont Aref el-Khoja, ministre de l'Intérieur du gouvernement de Fajr Libya, signe clair d'une division au sein des autorités de Tripoli. Dans une brève allocution, M. Sarraj s'est engagé à faire de la « réconciliation et du règlement de la crise sécuritaire et économique » sa priorité. Aucune réaction n'a pu être obtenue dans l'immédiat auprès du gouvernement de Fajr Libya, dirigé par Khalifa el-Ghwell, qui, mardi encore, disait sa ferme opposition au gouvernement d'union. On ignorait dans l'immédiat où siégera le gouvernement de M. Sarraj. Selon des informations non confirmées, il pourrait au début opérer à partir de la base navale. L'Onu, l'Union européenne, l'Italie et la France ont, elles, salué le geste de M. Sarraj, après avoir exprimé pendant des mois leur souhait de traiter avec une autorité unifiée en Libye pour sortir le pays de la crise et faire face à la montée en puissance du groupe jihadiste État islamique (EI). Quelques heures après son arrivée, des tirs ont été entendus en début de soirée dans la capitale libyenne où plusieurs routes ont été fermées et les gens pris de panique tentaient de rentrer chez eux. On ignorait dans l'immédiat l'origine et la raison des tirs, alors que la venue de M. Sarraj fait craindre aux habitants de Tripoli des affrontements armés entre les partisans des autorités locales de Fajr Libya et ceux favorables au gouvernement d'union. Ce dernier est contesté aussi bien par le cabinet et le Parlement de la coalition de milices de Fajr Libya installés à Tripoli que par ceux installés dans l'Est, même si certains de leurs membres lui ont apporté leur soutien.

(Source : AFP)

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen, soutenu par l'Onu, Fayez el-Sarraj, est arrivé hier par voie de mer à Tripoli malgré l'hostilité affichée des autorités rivales dans le pays plongé dans le chaos. M. Sarraj a été accueilli par des haut gradés de la marine et des responsables locaux, dont Aref el-Khoja, ministre de l'Intérieur du gouvernement de Fajr Libya, signe clair...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut