Dossier spécial orientation professionnelle

Universités

L’Université antonine : une vision académique en pleine évolution

L'Université antonine a initié un vaste chantier pour rénover aussi bien son approche académique que ses programmes. À l'instar de la plupart des autres établissements universitaires du pays, l'UA est engagée dans des partenariats avec des universités dans plusieurs pays étrangers. Le vice-recteur aux affaires académiques et internationales de l'université, Antoine Yazigi, expose l'approche spécifique suivie par son établissement.

23/03/2016

Quels sont les cursus originaux qui sortent de l'ordinaire et des filières traditionnelles assurées par l'Université antonine ?
La structure académique de l'Université antonine (UA) devient de plus en plus originale. Son originalité réside dans le fait qu'elle tente, par les formations actuelles et celles prévues dans le futur, de couvrir des domaines d'activités qui ont du sens par rapport à des secteurs entiers. Une autre nouveauté aussi au niveau des cursus est la philosophie d'enseignement, qui, aujourd'hui, s'oriente de plus en plus vers la théorisation. Bien qu'ils soient totalement professionnels, ce sont des parcours qui intègrent dans leur méthodologie d'enseignement le développement des compétences de recherche pour que les diplômés soient prêts à entamer des cursus plus avancés de deuxième et de troisième cycle.

 

Le Centre de formation permanente (CFP) a été inauguré en 2014. Quelles nouveautés offre-t-il aux étudiants?
Le CFP se démarque par le choix des formations qu'il propose, qui sont en cohérence avec la stratégie de l'université, sa vision et sa mission. Ces formations tentent, d'une part, de développer notre vision académique, du point de vue positionnement sur le marché – c'est d'ailleurs pour cela que nous proposons des formations en rapport avec l'art, le luxe et les bijoux, etc. –, et, d'autre part, c'est à travers ce centre que nous essayons de promouvoir l'une des valeurs fondamentales de l'université, à savoir l'apprentissage tout au long de la vie.

 

Avez-vous des accords de partenariat avec des universités étrangères ?
Nous avons tissé de nombreux partenariats avec des universités en France, en Belgique, en Suisse, au Canada, en Chine et en Italie. Nos partenariats ne se limitent pas à l'échange d'étudiants uniquement, mais nous aident à améliorer les programmes pour qu'ils deviennent plus théorisants et plus accessibles à des gens qui travaillent sur le marché. Beaucoup de nos partenariats internationaux portent sur la pédagogie universitaire telle que les pratiques enseignantes. D'ailleurs, notre Centre d'accompagnement en pédagogie universitaire et intégration (APUI) est en réseau avec l'Université de Lausanne, l'Université libre de Bruxelles, l'Université de Bourgogne et l'Université catholique de Louvain. C'est avec des professionnels de ces établissements que nous revoyons nos programmes, formons nos enseignants et assurons l'accompagnement de ces derniers.

 

Quels débouchés pour ces filières que vous proposez, au Liban et à l'étranger ?
L'insertion professionnelle et l'employabilité figurent en tête de nos préoccupations beaucoup plus que les débouchés. En 2016, former les gens ne consiste plus à les préparer à un seul métier, mais à les outiller pour être adaptables à un marché qui est en train d'évoluer et de changer de façon constante. La vraie valeur de la formation académique est d'outiller les étudiants pour qu'ils puissent continuer à être employables.

 

L'UA assure-t-elle des masters ou des doctorats pour les formations que vous proposez ?
L'UA assure des études de deuxième cycle dans toutes les formations, notamment dans la gestion des affaires, l'ingénierie, l'information et la communication, les sciences infirmières, la musique et la musicologie, l'éducation physique et sportive, et les sciences de laboratoires dentaires.
Concernant le doctorat, notre université offre la possibilité à ses étudiants de s'inscrire en école doctorale avec nos partenaires étrangers. D'ailleurs, nous avons inscrit nos partenariats internationaux dans cette logique afin que nos étudiants aient accès à des formations supérieures.

 

Avez-vous des projets d'avenir qui visent à lancer de nouvelles formations en fonction des besoins du marché ?
L'UA est en pleine évolution et œuvre en fonction de son plan de développement quinquennal 2015-2020. D'ailleurs, toutes les unités académiques de l'université sont en plein développement au niveau des formations et de la révision des programmes. Certaines sont en expansion géographique, d'autres planchent sur le développement de savoirs et le renforcement du partenariat avec des établissements à l'étranger pour donner plus d'opportunités aux étudiants afin de leur permettre d'intégrer des parcours internationaux et de vivre l'expérience internationale.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué