X

À La Une

L'Arabie saoudite, un pays qui exécute de plus en plus

Repère
OLJ/AFP
02/01/2016

L'Arabie saoudite, où 47 personnes ont été mises à mort en une seule journée samedi pour "terrorisme", multiplie les exécutions qui ont atteint en 2015 un niveau inégalé depuis 20 ans, selon des organisations de défense des droits de l'Homme.

L'année dernière, ce royaume ultra-conservateur a mis à mort 153 personnes, selon un décompte de l'AFP basé sur des chiffres officiels, soit une très forte hausse par rapport aux 87 personnes exécutées en 2014.
Les exécutions ont généralement lieu par décapitation et en public. Elles concernent aussi bien des Saoudiens que des étrangers.

Terrorisme, meurtre, viol, vol à main armée et trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite mais aussi des infractions comme l'apostasie, la "sorcellerie" ou l'adultère, selon Amnesty.

(Lire aussi : Droits de l'homme : la voie saoudienne, l’édito d'Emilie Sueur)

Des jihadistes sunnites ainsi que des chiites accusés d'avoir participé à un mouvement de contestation du régime en 2011, dans la foulée des printemps arabes, ont été condamnés a mort et exécutés samedi.
Le gouvernement saoudien invoque la dissuasion pour justifier la peine capitale. Ces sentences sont prononcées "souvent à l'issue de procès iniques", a dénoncé Amnesty International dans son rapport 2014/2015.

Le nombre de mises à mort a augmenté à la fin du règne du roi Abdallah, décédé le 23 janvier 2015, et leur cadence s'est accélérée avec l'accession au trône de Salmane pour atteindre "un rythme macabre", selon Amnesty.

En mai 2015, le gouvernement a même dû publier une annonce pour recruter huit bourreaux supplémentaires afin de faire face à la hausse des exécutions. Les organisations de défense des droits de l'Homme peinent à expliquer cette augmentation dans un pays où le système judiciaire manque de transparence.
Selon Amnesty, le royaume saoudien figure parmi les pays qui exécutent le plus grand nombre de personnes avec la Chine, l'Iran et les États-Unis.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,UNE DES DEUX FACES DE LA MEME MONNAIE ! TOUTES DEUX OBSCURES ET BARBARES...

Halim Abou Chacra

"L'Arabie saoudite, un pays qui exécute de plus en plus". Tout à fait comme Daech, enfant de sa théologie et de sa charia wahhabites. Il faut proclamer tout haut ces vérités. A bas toutes les hypocrisies !

Gebran Eid

ILS PRENNENT LES GENS POUR DES BÉTAILS. ILS LES EXÉCUTENT À LA FAÇON HALAL. ILS ONT DÉPASSÉ L'IRAN DE LOIN. DEUX PAYS DIABOLIQUES OÙ LA HAINE BOUILLE À 1000 DEGRÉS.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants