X

À La Une

Perquisitions à Baalbeck, deux usines de fabrication de captagon découvertes

Liban

Amine Gemayel rend hommage à l'armée libanaise.

OLJ
29/12/2015

Deux usines clandestines de fabrication de captagon ont été découvertes mardi au deuxième jour des perquisitions menées par l'armée libanaise dans le quartier de Dar al-Wassia, à Baalbeck, dans la Békaa.
Ces opérations interviennent au lendemain de la mort d'un soldat dans le quartier, à la suite d'un échange de tirs entre une patrouille et des membres du clan Jaafar, lors d'une série de perquisitions effectuées par la troupe. L'armée est à la recherche de suspects impliqués dans la fusillade qui avait coûté la vie à Sobhi et Nadima Fakhri, à Btedii, en 2014.

 

Une usine de Captagon découverte
C'est lors de l'une des nombreuses perquisitions menées par la troupe à Dar el-Wassia que les usines de fabrication de l'amphétamine ont été découvertes mardi. Une grande quantité de pilules a été saisie à l'intérieur de ces fabriques clandestines, appartenant aux dénommés Hassan Ajjaj Jaafar et Mohammad Kaisar Jaafar. Plusieurs armes moyennes et légères et du matériel militaire ont également été découverts lors des perquisition, ainsi qu'une voiture volée.

D'autres opérations ont été effectuées dans la journée dans ce quartier de Baalbeck après que l'armée ait bouclé le secteur. Des soldats, soutenus par des troupes venues en renfort lundi soir, ont dressé des barrages dans les secteurs de Chlifa et de Yammouné, situés de part et d'autre de Dar al-Wassia, ainsi que dans le quartier voisin de Charawné. A la suite de la mort, lundi, du soldat Bassam Kassem Zein à Dar el-Wassia, les affrontements entre la troupe et des membres du clan Jaafar s'étaient étendus dans ce quartier de Charawné où certains éléments armés qui avaient tiré sur les soldats s'étaient réfugiés. Huit d'entre eux s'étaient par la suite rendus à la troupe.

 

(Lire aussi : Le spectre de la vendetta tribale plane sur Btedii)

 

Gemayel salue l'armée
"L'arrestation de certains des accusés impliqués dans le crime de Btedii, qui a mis à mal la coexistence et la sécurité dans la région de Baalbeck, constitue un triomphe de la logique de l'Etat et consacre celle de la concorde", a indiqué l'ancien chef de l'État, Amine Gemayel, dans un communiqué publié mardi, soulignant que "l'Etat et ses institutions doivent éliminer la culture de l'impunité, la loi de la jungle et la logique de la force".
M. Gemayel, qui suit l'affaire de Btedii depuis le début, a également indiqué avoir contacté Patrick Fakhri, le fils du couple assassiné.

Le 16 novembre 2014, des hommes poursuivis par la police et venus de villages chiites limitrophes de Btedaai, localité exclusivement maronite du caza de Baalbeck, avaient fait irruption dans une maison de ce bourg et avaient tué Nadima et Sobhi Fakhri, un couple qui avait refusé de leur céder leur voiture. Le 26 février, l'armée avait tendu une embuscade sur la route reliant Yammouné à Dar el-Wassia pour tenter d'arrêter les personnes impliquées dans ce crime. Un Syrien avait été tué et un autre, Ahmad Mohammad Jaafar, qui était l'auteur de la fusillade de Btedii, avait été grièvement blessé. Il est décédé par la suite à l'hôpital.

 

Pour mémoire
Raï demande justice pour le couple Fakhri, tué à Btedii, dans la Békaa

L’auteur du crime de Btedii tué dans une embuscade

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

C.K

Baalback, fief de qui?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

GOOD JOB... MAIS QUI SONT-ILS ?

ACQUIS À QUI

Nous soutenons tous l'armée contre ces hordes de voyous sans foi ni loi.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La lutte d’influence américano-russo-iranienne bat son plein

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué