Rechercher
Rechercher

Liban - Ressources

Une qualité d’eau détériorée dans les nappes souterraines

Un nouveau rapport publié hier par le ministère de l'Énergie et de l'Eau sur « une évaluation des ressources hydrauliques dans les nappes phréatiques », résultat d'une étude qui a duré trois ans, a montré un niveau « inquiétant » de détérioration de la qualité de l'eau souterraine au Liban. Ce rapport, terminé en 2014, met en avant cette détérioration dans plusieurs régions libanaises, et en identifie la principale cause : la surexploitation des ressources souterraines par le biais des très nombreux puits creusés de manière chaotique.
Le document prouve un autre fait inquiétant : l'intrusion de l'eau saline dans les ressources d'eau douce souterraine, qui représente « un grave problème le long du littoral libanais ». Le rapport fait état d'un besoin d'agrandir les réseaux de surveillance de la qualité des eaux souterraines et superficielles au Liban, en vue d'une meilleure compréhension et d'une gestion plus efficace de ces ressources. Il souligne la nécessité de surveiller plus étroitement les quantités d'eau extraites au moyen des puits.
L'étude a été effectuée grâce à un financement du bureau de développement et de coopération du ministère italien des Affaires étrangères, à hauteur d'1,8 million d'euros. Le projet a été exécuté par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) par le biais du Centre libanais pour la conservation de l'énergie, situé au ministère. Les résultats devraient être communiqués à toutes les autorités compétentes.


Un nouveau rapport publié hier par le ministère de l'Énergie et de l'Eau sur « une évaluation des ressources hydrauliques dans les nappes phréatiques », résultat d'une étude qui a duré trois ans, a montré un niveau « inquiétant » de détérioration de la qualité de l'eau souterraine au Liban. Ce rapport, terminé en 2014, met en avant cette détérioration dans plusieurs...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut