Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Un Libanais voulant sauver ses enfants décapité par l'EI

La victime décapitée est également le père de la deuxième épouse du prédicateur salafiste Omar Bakri Fostok.

Photo de Yehia Hussein, le fils de Mahmoud Hussein, décapité par l'EI. Capture d'écran

Mahmoud Hussein a été décapité par le groupe État islamique (EI) à Raqqa, en Syrie, après avoir tenté de convaincre ses deux enfants de quitter l'organisation jihadiste qu'ils avaient rejoint il y a six mois, a rapporté, vendredi, la MTV dans un reportage.

Pour sortir son fils Yehia, 18 ans, et sa fille des griffes de l'EI, M. Hussein, 50 ans, originaire du quartier de Mankoubine, à Tripoli, au Liban-nord, s'est rendu en Syrie où il a réussi à les retrouver. Mais lors de la rencontre entre le père et son fils, ce dernier s'est montré extrêmement virulent, accusant son père d'être un infidèle et un espion de l'État libanais.

Mahmoud Hussein est alors arrêté puis interrogé pendant deux jours par l'EI, qui décide de le mettre à mort. Dans un communiqué envoyé aux membres de sa famille, le groupe islamiste explique qu'il a été décapité pour "apostasie et espionnage pour le compte de l'État libanais et de l'ambassade de Turquie".

La victime décapitée est également le père de la deuxième épouse du prédicateur salafiste Omar Bakri Fostok, condamné en juillet dernier par le tribunal militaire à trois ans de prison pour incitation à la guerre civile.

 

 

Lire aussi

Un militant syrien anti-EI et un ami retrouvés décapités en Turquie

La barbarie de l’EI, un moyen de terroriser et de soumettre

 


Mahmoud Hussein a été décapité par le groupe État islamique (EI) à Raqqa, en Syrie, après avoir tenté de convaincre ses deux enfants de quitter l'organisation jihadiste qu'ils avaient rejoint il y a six mois, a rapporté, vendredi, la MTV dans un reportage.
Pour sortir son fils Yehia, 18 ans, et sa fille des griffes de l'EI, M. Hussein, 50 ans, originaire du quartier de Mankoubine, à...

commentaires (7)

Entre "eux", c'est-à dire les Chïïtes et les Sunnites....

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

10 h 39, le 01 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Entre "eux", c'est-à dire les Chïïtes et les Sunnites....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 39, le 01 novembre 2015

  • Comme si il fallait encore faire un dessin.

    PPZZ58

    20 h 47, le 31 octobre 2015

  • Et dans tout ça, entretemps, aucune condamnation des actes et des massacres de l'autre ; le héZébbb ; commis en sœur-syrie ! Entre "eux", ça va très, très mal finir....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    16 h 15, le 31 octobre 2015

  • Le comble de la barbarie et de l'horreur !!

    Halim Abou Chacra

    16 h 05, le 31 octobre 2015

  • En l'urgence, l'obscurantisme religieux doit être décapité aussi! et par n'importe quels moyens .... sinon la région entière sombrera dans le moyen âge ....en ce début de 21 siècle.....!

    M.V.

    15 h 11, le 31 octobre 2015

  • Il a ete donc decapite par des bacteries violentes . S'il avait tente de sauver ses enfants des bacteries soft ou light ou moderees , auraient ce ete differents ? Voila ce que l'occicon doit etre amene a resoudre , avant de demander des departs de dirigeants qui ne leur conviennent pas .

    FRIK-A-FRAK

    14 h 14, le 31 octobre 2015

  • The end is near.

    Je partage mon avis

    13 h 22, le 31 octobre 2015

Retour en haut