X

Liban

« Fatwas et caricatures » de Lina Murr Nehmé : le rêve panislamique...

ouvrage
OLJ
27/10/2015

Historienne et politologue, Lina Murr Nehmé n'a jamais craint de déranger ou de bousculer les idées reçues. La plupart de ses ouvrages dérangent. Mais le dernier-né, Fatwas et caricatures, la stratégie de l'islamisme (aux éditions Salvator), est stupéfiant en raison des informations qu'il contient et du franc-parler de l'auteure qui n'hésite pas à démonter les réseaux de l'islamisme, ancien et moderne, qui a aujourd'hui pour noms el-Qaëda, les Frères musulmans et Daech, en France notamment. D'une façon claire et documents à l'appui, Lina Murr Nehmé raconte comment la famille royale saoudienne ainsi que les dirigeants du Qatar, notamment le précédent émir, ont systématiquement dépensé des sommes énormes pour répandre l'islam dans tous les coins du monde. Un chapitre est même consacré à un échange peu amical entre l'auteure et le penseur philosophe Tariq Ramadan dans le cadre d'une conférence qu'il donnait à l'Institut du monde arabe (Ima) à Paris en 2009. Lina Murr Nehmé raconte comment elle a essayé d'obtenir de Ramadan une opinion claire sur la position des islamistes au sujet du viol des esclaves et du fait de coucher avec des petites filles. Mais l'auditoire s'est dressé contre elle, prenant parti en faveur du penseur philosophe, qui selon l'auteure a obtenu sa chaire à la prestigieuse université d'Oxford en raison du don important fait par l'émir du Qatar à cette même université.

Lina Murr Nehmé ne mâche donc pas ses mots et c'est sans la moindre complaisance que son ouvrage évoque les sujets sensibles, notamment l'expansion de l'islam en France (elle est elle-même franco-libanaise) et les intérêts en jeu. Elle ne craint pas ainsi de dire que Charlie Hebdo était en train de perdre de l'argent et devait pratiquement déclarer sa faillite, lorsqu'il a décidé « de recourir à la méthode habituelle » pour faire parler de lui et pour renflouer ses caisses : attaquer l'islam. L'hebdomadaire qui en 2014 ne vendait que 30 000 exemplaires en a brusquement vendu 7 millions après l'attaque dont il a été victime en janvier 2015... Lina Murr Nehmé revient aussi sur la grande manifestation organisée par le gouvernement français en solidarité avec l'équipe de Charlie Hebdo et en guise de refus du terrorisme, à laquelle étaient conviés de nombreux chefs d'État dont certains ne respectaient pas dans leurs pays les droits de l'homme... L'auteure parle ainsi de Raïf Badawi, le blogueur saoudien arrêté et condamné à mille coups de fouet parce qu'il avait osé parler de laïcité et critiquer les ulémas. Elle reprend d'ailleurs une partie des articles publiés par le blogueur notamment lorsqu'il affirme que « la relation entre la religion et l'État est amorale dans de nombreux cas, car elle est politisée pour servir une poignée de gens qui veulent réaliser leurs envies aux dépens du concept de patrie... ». L'auteure revient aussi sur la manifestation de protestation contre les caricatures visant le prophète Mahomet qui avait été organisée à Beyrouth le 5 février 2006 et qui avait donné lieu à des actes de vandalisme à Achrafieh contre des symboles chrétiens, comme l'église Saint-Maron.

Les exemples sont nombreux et ils sont tous méticuleusement exposés et analysés par l'auteure dans un souci de vérité, non de polémique. Il ne s'agit donc pas de dénoncer l'islam, mais les islamistes, et de démonter leurs réseaux humains et financiers dans l'ensemble du monde occidental. Qu'ils s'appellent les Frères musulmans, el-Qaëda et Daech, qu'ils aient un vernis occidentalisé et modéré, ou qu'ils soient des prédicateurs comme cheikh Youssef Qardaoui, ils constituent une menace non seulement pour la région mais pour l'Occident et l'auteure a voulu mettre l'accent sur cette menace, sans se soucier ni de prudence ni de complaisance. Pour elle, c'est presque un devoir moral, celui de clamer la vérité, même lorsque celle-ci n'est pas bonne à dire, en avançant des preuves et en faisant un travail minutieux de documentation et de recoupements divers pour aboutir à l'idée que la création d'un État islamique est un vieux rêve qui n'a jamais été abandonné depuis Hassan al-Banna et qui est en train de s'étendre selon le concept panislamique des Frères musulmans.

Lina Murr Nehmé signera son ouvrage le dimanche 1er novembre à 17h au stand de la librairie Antoine.

 

 

Lire aussi
Débat au Biel sur l’identité communautaire pour le lancement de l’ouvrage de Roger Geahchane

L'Orient-Le Jour au Salon du livre francophone de Beyrouth 2015

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Elle ne craint pas de dire que Charlie Hebdo devait pratiquement déclarer sa faillite, lorsqu'il a décidé de recourir à la méthode habituelle pour renflouer ses caisses : attaquer l'islam. Lui qui ne vendait que 30 000 exemplaires en a brusquement vendu 7 millions après l'attaque dont il a été victime ! Il s'est donc "suicidé" ? Elle n'est sûrement pas Charlie, la Murr-Nehmé !

Halim Abou Chacra

Bravo pour Mme Lina Murr Nehmé ! Elle dit et ne craint pas de dire la vérité absolue. Frères msusulmans, al-Qaeda, Daech et leurs "islamistes", c'est kif-kif. Et ces derniers sont les "meilleurs" promoteurs et justificateurs de l'islamophobie dans le monde.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une lecture régionale du « nœud druze »...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué