X

À La Une

Les violences gagnent le centre d'Israël

proche-orient

Netanyahu appelle les Israéliens à être en "état d'alerte maximale" face au risque d'attentats.

OLJ/AFP
07/10/2015

Les vives tensions entre Palestiniens et Israéliens ont gagné mercredi le centre même d'Israël tandis que la Cisjordanie continuait à être agitée par des violences au cours desquelles trois Palestiniens ont été blessés, apparemment par des soldats israéliens infiltrés dans les rangs des manifestants.

Dans la succession des attaques qui suscite depuis jeudi des comparaisons avec les intifadas de 1987 et 2000, des images hors du commun sont venues de Cisjordanie occupée et du barrage de Bet El, théâtre d'affrontements quasiment quotidiens.
Quatre hommes, apparemment des "moustaaribine", les membres d'unités spécialisées infiltrées en déguisement parmi les manifestants, ont ouvert le feu sur des lanceurs de pierres parmi lesquels ils s'étaient auparavant fondus en masquant eux aussi leurs visages sous le keffieh, selon les images photos et vidéo capturées par l'AFP.
Les "moustaaribine" avaient soudain entrepris d'arrêter des meneurs en sortant leurs pistolets quand les Palestiniens, comprenant le subterfuge, leur ont lancé des pierres. Ils ont alors tiré, blessant trois manifestants, dont l'un très gravement.

L'armée israélienne, comme d'autres forces de sécurité, dispose bien de telles unités, a dit à l'AFP un porte-parole, Arye Shalicar, sans confirmer que les hommes ayant opéré à Bet El en faisaient partie. Il a aussi indiqué qu'un blessé de Bet El entre les mains d'Israël était dans un état critique.

Les autorités israéliennes et palestiniennes semblaient depuis mardi soir tenter de calmer les esprits. Mais les attaques commises par des Palestiniens isolés, souvent jeunes, se sont succédé au cours de la journée.

(Lire aussi : Israël entame les démolitions des maisons de Palestiniens auteurs d'attaques)

 

Etat d'alerte maximale
Devant cet accès de violences, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a reporté sa visite prévue jeudi en Allemagne. Il a appelé les Israéliens à être en "état d'alerte maximale" face au risque d'attentats.

Pour la première fois depuis le début de l'accès de fièvre, un Palestinien de Hébron âgé de 17 ans, Amjad Hatem Al-Jundi, a été tué, loin de la Cisjordanie et de Jérusalem, dans le centre d'Israël après avoir attaqué et légèrement blessé un soldat israélien.
Un autre Palestinien également originaire d'Hébron, poudrière de Cisjordanie, a modérément blessé avec son couteau un juif orthodoxe mercredi soir dans un centre commercial de Petah Tikva, près de Tel Aviv, avant d'être maîtrisé.

La Vieille ville de Jérusalem et ses environs immédiats ont connu leurs troisième attaque au couteau de la part de Palestiniens contre des juifs depuis cinq jours. L'auteur, une jeune femme de 18 ans de Jérusalem-Est, Shurooq Dweiata, a poignardé dans le dos sa victime qui a réussi à sortir son arme et à tirer. La jeune femme est dans un état critique.

C'est la veille seulement qu'Israël avait rouvert aux Palestiniens la Vieille ville, située à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël.
Un Palestinien de 19 ans y avait mortellement poignardé samedi un soldat juif et un rabbin, avant d'être abattu. L'auteur d'une autre attaque, contestée par sa famille, a également été tué le lendemain.

Quatre Israéliens et cinq Palestiniens sont morts depuis jeudi. Des centaines de Palestiniens ont été blessés alors que se multipliaient en Cisjordanie et à Jérusalem-Est les confrontations entre de jeunes lanceurs de pierres et les soldats ou policiers israéliens, qui ripostent de plus en plus systématiquement à balles réelles.

(Lire aussi : Un enfant et un soldat au centre d'un nouvel épisode de la guerre des images en Cisjordanie)

 

Une Israélienne sauvée des Palestiniens
Des affrontements ont été rapportés, non seulement de Bet El, mais aussi de Hébron ou Jéricho où un jeune a été atteint d'une balle dans la région du cœur.
Les violences entre Palestiniens et colons israéliens redoublent.
Un jeune Palestinien a été grièvement blessé mercredi par des tirs de colons près de Bethléem, a indiqué à l'AFP le Croissant-Rouge.
Dans le même secteur, un groupe de Palestiniens a cherché à extraire une Israélienne de son véhicule et peut-être à l'enlever, a indiqué un porte-parole de l'armée israélienne. Elle a été sauvée par les tirs en l'air d'autres colons.

Une grande partie des 400.000 colons, qui coexistent difficilement avec les 2,8 millions de Palestiniens de Cisjordanie, est en colère depuis le meurtre d'un couple assassiné jeudi dans une attaque attribuée par Israël à une cellule du mouvement islamiste Hamas.
Les Palestiniens, les jeunes surtout, sont frustrés ou exaspérés après des décennies de vaine attente d'un Etat indépendant et d'épreuves permanentes liées à l'occupation. La querelle autour de l'esplanade des Mosquées, lieu saint pour les musulmans comme pour les juifs, catalyse les animosités.

Après avoir surenchéri dans les déclarations musclées, M. Netanyahu a paru soucieux mercredi de ne pas enflammer les esprits, et a prôné "sang-froid et résilience".

Et dans un communiqué à Bruxelles, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé M. Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas à "encourager les deux camps à la retenue et à éviter des actions qui exacerbent les tensions".

 

Lire aussi
La révolte actuelle mènera-t-elle l'Autorité palestinienne à sa perte ?

Netanyahu de plus en plus soumis aux pressions de la droite

En Israël, les écoles chrétiennes veulent une égalité de traitement avec les écoles juives

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

IMB a SPO

Et les palestiniens croient vraiment qu'ils vont reussir a detruire Israel? Des pauvres mecs. Meme Mahmoud Abbas qui a annonce haut et fort que les accords d'Oslo ne sont plus respectes est revenu en arriere sitot rentre a la maison. Faut dire que sans la cooperation avec Israel sa vie ne vaut pas un pet de lapin face a Hamas et au Jihad Islamique... Meme le Fatah si l'occasion se presente. se retournera contre lui....

VIRAGE CONTRÔLÉ

Inshallah que les violences gagnent le Coeur de chaque israreceleur de cette equipe de natibaba et ses 40 voleurs maudits .

Rappelons nous la prophetie du heros Bashar : AUCUN PAYS DE LA REGION NE SERA EPARGNE .AUCUN VEUT DIRE AUCUN .
C'EST CA LA NOUVEAUTE QU'ON VIVRA AU M.O
TOUT LE RESTE N'EST QUE ROUTINE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants