X

Diaspora

Messe solennelle de requiem à Montréal

Communautés
17/08/2015

Les fidèles de la paroisse Saint-Antoine-le-Grand de Montréal se sont réunis le samedi 1er août autour du père Jean el-Dahdouh, pour la commémoration du quarantième jour du décès au Liban de son père, Youssef el-Dahdouh, après six ans de lutte contre la maladie.
L'évêque maronite du Canada, Mgr Paul-Marwan Tabet, a présidé la cérémonie, à laquelle ont participé Mgr Ibrahim Ibrahim, l'évêque grec-catholique du Canada, ainsi qu'une vingtaine de prêtres en mission à Montréal, dont des représentants des évêques orthodoxes antiochiens et syriaques-catholiques. Des représentants de divers partis politiques libanais ont également assisté à la cérémonie, ainsi que nombre de personnalités de la communauté libanaise de Montréal, dont le consul général du Liban, Fadi Ziadé, et son épouse.
Dans son homélie, Mgr Tabet a rappelé la signification de la mort pour le chrétien, ainsi que la fragilité de l'être humain. Il a souligné les qualités du défunt. « Peu de gens parmi vous savent que Youssef el-Dahdouh, qui était sculpteur, est celui qui a construit la jolie fontaine qui se trouve dans la cour en face de la tombe de saint Charbel au monastère Saint-Maron de Annaya, a-t-il dit. Le défunt a réalisé de nombreuses œuvres pour plusieurs monastères et il était connu pour sa piété. »
Et de poursuivre : « Durant son séjour à l'hôpital, Youssef el-Dahdouh a eu le privilège de recevoir la visite du patriarche maronite Béchara Raï, ainsi que celle du supérieur général de l'ordre libanais maronite, le père Tannous Nehmé. »
Après la messe, une réception a été offerte dans la salle du Liban au monastère.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué