Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Syrie

L’EI a truffé d’explosifs le site antique de Palmyre

Un attentat perpétré par le groupe jihadiste à Qamishli fait un mort et trois blessés.

Miner Palmyre « correspond à la manière dont les terroristes agissent quand ils s’emparent d’une ville », selon une source des services de sécurité syriens. Photo AFP

Les jihadistes du groupe État islamique (EI) ont miné la ville antique de Palmyre, dans le désert du centre de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), un mois jour pour jour après la conquête de Palmyre d'où ont été chassées les troupes gouvernementales.
Néanmoins, il n'était pas clair dans l'immédiat si l'intention des jihadistes était de menacer de s'en prendre à la ville antique pour empêcher les forces syriennes d'avancer, ou bien de faire sauter quoi qu'il arrive le site réputé pour ses colonnades torsadées romaines, ses temples et ses tours funéraires, a précisé l'OSDH. Mais une source au sein des services de sécurité syriens a assuré que le régime ne serait pas sensible à un tel chantage. « L'armée interviendra dans toutes les régions où se trouvent les terroristes pour les en chasser, y compris à Palmyre », a affirmé cette source à l'AFP. Un colonel connu pour avoir mis fin au blocus par les rebelles de la partie d'Alep contrôlée par le régime a reçu la mission de reprendre Palmyre selon un responsable politique à Damas. Il doit notamment sécuriser les champs gaziers voisins, indispensables au fonctionnement des centrales électriques.
L'OSDH a précisé que le régime syrien avait mené de nombreuses frappes aériennes contre les quartiers résidentiels de Palmyre ces dernières 72 heures, faisant au moins 11 morts. « Les forces du régime sont à l'extérieur de la ville, à l'ouest, et ont fait venir du renfort ces derniers jours, ce qui suggère qu'elles préparent peut-être une opération pour reprendre Palmyre », a ajouté le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.
Cette façon de miner la ville « correspond à la manière dont les terroristes agissent quand ils s'emparent d'une ville », a rappelé la source de sécurité. Le directeur des Antiquités syriennes Maamoun Abdel Karim a indiqué hier avoir « reçu des premières informations d'habitants qui disent que cela est exact ». « Ils (l'EI) ont truffé les temples de mines », a-t-il déclaré à l'AFP. « J'espère que ces informations sont inexactes, mais nous sommes inquiets », a-t-il ajouté, appelant « les habitants de Palmyre, les chefs des tribus, les religieux et les hommes de culture à intervenir pour empêcher (la répétition) de ce qui s'est passé dans le nord de l'Irak ». « Je suis très pessimiste, je suis triste », a assuré M. Abdel Karim.
Par ailleurs, une personne a été tuée et trois autres ont été blessées dans un attentat perpétré hier par un kamikaze dans la ville kurde de Qamichli dans le nord-est de la Syrie, a annoncé l'agence Sana. « Un terroriste a déclenché sa ceinture explosive près de l'hôtel Hadaya dans le centre de Qamichli, tuant une personne et en blessant grièvement trois autres », a indiqué l'agence officielle. Selon l'OSDH, il s'agissait d'un jihadiste de l'EI ayant déclenché sa charge au siège des services de la sécurité intérieure kurde.

Les jihadistes du groupe État islamique (EI) ont miné la ville antique de Palmyre, dans le désert du centre de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), un mois jour pour jour après la conquête de Palmyre d'où ont été chassées les troupes gouvernementales.Néanmoins, il n'était pas clair dans l'immédiat si l'intention des jihadistes était de menacer de s'en...
commentaires (3)

LES DEUX DAESCHS AUX PRISES ?

LA LIBRE EXPRESSION

20 h 37, le 22 juin 2015

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • LES DEUX DAESCHS AUX PRISES ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 37, le 22 juin 2015

  • Ou quand l'occicon supplie les forces de résistance d'intervenir pour des pierres , quand ils ont contribué à faire le vide du côté humain ! tant que c'est pas fini , c'est pas fini ! Même si des érudits à boule de cristal continuent à nous faire croire que dans 2 semaines ça sera fini , comme ils le disaient il y a 4 ans et demi , en oubliant leur prophétie à 2 balles !

    FRIK-A-FRAK

    13 h 21, le 22 juin 2015

  • J'aime bien: « L'armée interviendra dans toutes les régions où se trouvent les terroristes pour les en chasser, y compris à Palmyre ». Leur armée n'arrive même pas a sortir de Damas et il veulent délivrer Palmyre? Je leur souhaite bonne chance et surtout que leur opération se termine par un succès. Non pas par sympathie pour le régime mais pour ces ruines qui font partie de la mémoire de l’humanité et dans l'espoir que l'ASL mettra la main dessus pour les sauver.

    Pierre Hadjigeorgiou

    12 h 30, le 22 juin 2015

Retour en haut