Rechercher
Rechercher

À La Une - france

DSK relaxé de proxénétisme, épilogue de quatre ans de scandales sexuels

Ces décisions montrent "le vide total de ce dossier", selon Me Henri Leclerc, l'un des avocats de l'ancien patron du FMI.

La justice française a relaxé vendredi l'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, d'accusations de proxénétisme aggravé liées à des parties fines auquel il avait pris part en France et à Washington. AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Après avoir vu sa vie sexuelle étalée dans les médias et les prétoires, l'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn a bénéficié vendredi d'une relaxe dans une affaire de proxénétisme qui s'est effondrée devant un tribunal français.

L'ancien homme politique vedette de la gauche française, un temps favori pour la présidentielle de 2012, est resté impassible à la lecture du jugement, devant le tribunal correctionnel de Lille (nord).
DSK, dont la carrière a été brisée par un autre scandale sexuel dit du "Sofitel" à New York, n'a affiché un large sourire qu'à la fin de l'audience, avant de s'éclipser rapidement.

Dans l'affaire révélée en 2011, il lui était reproché d'avoir participé à des parties fines avec des prostituées, organisées par des amis à Lille, en Belgique et à Washington, où siège le Fonds monétaire international (FMI). L'ancien ministre socialiste, âgé de 66 ans aujourd'hui, a toujours reconnu sa participation à ces soirées "libertines" mais nié avoir su que ses partenaires étaient des professionnelles.

Version validée par la justice : DSK n'était pas "l'instigateur" de ces soirées, il "a eu un comportement de client non répréhensible par la loi pénale", a déclaré le président du tribunal Bernard Lemaire, confirmant une relaxe "pure et simple" requise par le procureur.

En droit français, inciter ou favoriser le recours à des prostituées est considéré comme du proxénétisme et passible d'une peine pouvant aller jusqu'à dix ans de prison. Etre simple client est en revanche autorisé.
A l'ouverture du procès, en février, le président du tribunal avait donc appelé les protagonistes à distinguer le droit de la morale. Malgré un "climat serein", les débats avaient jeté une lumière crue sur la sexualité de DSK, qu'il a lui-même reconnu "plus rude que la moyenne".
Des prostituées avaient évoqué des séances d"abattage", une "boucherie". Lui avait préféré parler de "récréation", de "fête", se définissant comme un libertin.

(Lire aussi: Prostituées ? Connais pas, répond DSK à son procès)

 

"Vide total" du dossier
A ses côtés, treize prévenus ont comparu dans cette affaire dite "du Carlton", du nom d'un hôtel de luxe où travaillaient certains d'entre eux, mais où Dominique Strauss-Kahn n'a jamais mis les pieds.
A l'exception d'un ancien responsable du Carlton, condamné à un an de prison avec sursis, tous ont été relaxés, dont un propriétaire français de maisons closes en Belgique surnommé Dodo La Saumure.

Ces décisions montrent "le vide total de ce dossier", a commenté Me Henri Leclerc, l'un des avocats de DSK, qui a dénoncé une instruction "totalement idéologique".
La mise en examen de l'ancien ministre socialiste "reposait sur des critères moraux et en aucun cas juridique", a-t-il ajouté, en reprochant les fuites organisées dans les médias. "Ce tapage immense autour de cette affaire devrait donner à tous à réfléchir".

Depuis quatre ans, la sexualité du brillant économiste a nourri les gazettes. Le premier épisode remonte à la fin 2008, quand une ancienne membre du FMI, Piroska Nagy, l'accuse d'assiduités appuyées. DSK présente publiquement ses excuses et garde son poste.
Au même moment, en France, une jeune journaliste, Tristane Banon, l'accuse d'une tentative de viol qui serait intervenue en 2003. L'été 2011, elle dépose une plainte classée sans suite quelques mois plus tard.

Entre-temps, la carrière de DSK a été brisée nette, un jour de mai 2011. Arrestation, menottes, prison... Une femme de chambre de l'hôtel Sofitel de New York, Nafissatou Diallo, l'accuse de viol. L'affaire s'achève par un accord financier confidentiel mais il a tout perdu. Clou final : une ex-maîtresse publie ensuite un livre où elle le compare à un porc.

Dans les sondages, DSK est toujours considéré comme un homme compétent. Depuis 2012, il s'est lancé dans le conseil international mais ses tentatives dans le secteur des banques d'affaires ont échoué.

 

Pour mémoire
À l'attention de M. Strauss-Kahn, la lettre de Jacqueline A.

« Pouvoir et sexe dépendent des mêmes hormones... »

 Prostituées ? Connais pas, répond DSK à son procès


Après avoir vu sa vie sexuelle étalée dans les médias et les prétoires, l'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn a bénéficié vendredi d'une relaxe dans une affaire de proxénétisme qui s'est effondrée devant un tribunal français.L'ancien homme politique vedette de la gauche française, un temps favori pour la présidentielle de 2012, est resté impassible à la lecture du jugement,...

commentaires (1)

La justice d'état française ,sous le règne de Normal 1er ...lave plus blanc que blanc ! , Martine Aubry ,PS , blanchie dans le scandale de l'amiante, Guérini de Marseille (PS),dans l'affaire parle plus bas, car l'on pourrait nous entendre...en liberté...maintenant DSK relaxé..., reste à attendre le procès de l'ex-Ministre des finances Cahuzac ...qui traine depuis 3 ans ....

M.V.

15 h 05, le 12 juin 2015

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • La justice d'état française ,sous le règne de Normal 1er ...lave plus blanc que blanc ! , Martine Aubry ,PS , blanchie dans le scandale de l'amiante, Guérini de Marseille (PS),dans l'affaire parle plus bas, car l'on pourrait nous entendre...en liberté...maintenant DSK relaxé..., reste à attendre le procès de l'ex-Ministre des finances Cahuzac ...qui traine depuis 3 ans ....

    M.V.

    15 h 05, le 12 juin 2015

Retour en haut