Nos Lecteurs ont la Parole

Non, messieurs, le barrage « catastrophe » de Janné ne se fera jamais !

Tribune
Raja NOUJAIM | OLJ
21/05/2015

À tous ceux qui soutiennent sciemment les projets de barrages « montagneux » au Liban et plus encore celui de Janné...
Comment peut-on décemment s'acharner à ce point-là contre l'intérêt de son propre pays ? Comment peut-on continuer à nuire durablement le peu de beau qui reste dans ce pays ?
Comment peut-on se moquer avec une telle effronterie de tant d'experts locaux et internationaux ?
Comment peut-on se permettre de faire passer pour fausses les différentes études et pour « ignorants » les experts du BRGM, du CNRS, du BGR et d'autres, sans parler de tous les professeurs et experts libanais et étrangers qui ont émis un nombre incroyable de réserves quant à la dangerosité et aux grands risques de « non-fonctionnement » de cet ouvrage, certains affirmant l'existence de connectivité entre Nahr Ibrahim-Janné et Jeïta... ?
Croyez-vous pouvoir leurrer les Libanais aussi facilement en leur faisant croire qu'un seul test de coloration (« Tracer Test ») à résultat négatif suffit pour confirmer l'inexistence de cette connectivité ? Surtout avec toutes les anomalies de cette opération !

 

(Lire aussi : À Janné, les travaux avant l'étude d'impact : la charrette avant les bœufs ?)


Au lieu de vous réjouir faussement de la nature dolomitique (et autres) de la roche à l'intérieur des tunnels sans même avoir fait les tests nécessaires pour définir leur comportement hydraulique (roche-eau) et leur degré de perméabilité, n'avez-vous pas vu le mauvais état de la dolomite pour les ancrages du barrage ?
À prendre les gens pour des imbéciles par le biais de désinformations malhonnêtes et de truquages comme celui des conclusions du « Tracer Test », tous ceux qui trempent dans ce dossier à plusieurs centaines de millions de dollars devront rendre des comptes, quand ils auront à faire face aux malfaçons, aux risques sismiques incontrôlés, aux coûts pharaoniques inutiles qui seront occasionnés par les travaux d'étanchéité du fond et des parois de la cuvette, que même la technique du « Cement Grouting » ne pourra résoudre. Sans parler des coûts d'entretien annuels du barrage en vue de réduire les risques de « décrochage » au niveau des ancrages et de fuites de son réservoir.
En plus des canalisations d'eau qui vont sans doute passer au creux de la vallée au prix de très grandes destructions écologiques et de coûts exorbitants non inclus dans les budgets.
N'avez-vous rien compris aux risques sismiques majeurs du Liban, surtout en présence de ce faisceau de failles actives comme celui de Janné ?


Êtes-vous conscients de la forte probabilité d'impacts dangereux sur les parois naturelles et le sol de la retenue pour bien moins que les « amplitudes » que vous avez prévues (magnitude des séismes et accélérations au sol) ? N'avez-vous rien appris de l'expérience acquise des précédents barrages similaires au Liban, comme ceux de Chabrouh, Brissa et Balaa ?
N'avez-vous pas encore été informés du fait que la technique des barrages est actuellement dépassée ? Qu'aux États-Unis, environ mille barrages ont été déjà démolis durant les deux dernières décennies ? N'avez-vous rien appris des catastrophes comme celle du barrage d'Aratozawa au Japon, de Zipingpu et de Sichuan en Chine, de Camara au Brésil et des dangers que représente le barrage de Mossoul qui se situe sur un terrain karstique perméable et en tout point similaire à celui de Janné ? N'avez-vous rien appris de la catastrophe du barrage de Saint-Francis et surtout de celui de Teton aux USA ?
N'avez-vous rien appris du manque de rentabilité et de la crise de l'eau espagnole suite à l'édification d'un nombre incroyable de barrages qui n'a eu comme conséquence que de quadrupler le prix de l'eau pour la population ? N'avez-vous pas appris que dix-huit barrages à Chypre étaient totalement vides l'an dernier du fait de la sécheresse, et que plus de 90 autres risquent de l'être d'ici à quelques années ?

 

(Pour mémoire  : Disparition d'un million de mètres carrés d'arbres à Janneh : nouveau débat)


Messieurs, le projet du barrage de Janné n'est qu'une grosse bourde ; et si ce projet en cours de réalisation n'est pas interrompu immédiatement, tous ceux qui y auront participé seront tenus pour responsables de ce qui va se passer : en effet, d'une part, les dossiers d'abus de confiance et de falsification de la réalité éclateront bientôt au grand jour et, d'autre part, la nature et la géologie auront sans aucun doute rapidement le dernier mot, vu que ce qui est entrepris actuellement est en passe de détruire leur qualité de vie dans la vallée.
Que direz-vous au peuple quand vous aurez arraché et détruit les centaines de milliers d'arbres (et non pas 50 000 seulement) qui retiennent les terres des glissements de terrain, quand vous aurez asséché toute la région, pollué tous les sols, quand l'eau sera excessivement chère tout en n'étant même pas potable malgré son traitement, du fait du déversement dans le Nahr Ibrahim de la quasi-totalité des eaux usées des habitations avoisinantes ?

 

(Pour mémoire : Des barrages sur des failles sismiques, c'est « Apocalypse Now » !)


Êtes-vous réellement conscients des risques que vous faites prendre aux Libanais en construisant une superstructure qui comporte autant d'inconnues, d'incertitudes scientifiques et de dangers imprévisibles ? Un projet qui va affecter toute l'économie d'une vallée, qui va progressivement chasser une population de chez elle, qui va détruire un patrimoine historique et culturel unique et qui va impacter durablement les écosystèmes en place depuis des millénaires et surtout la biomasse de Jabal Moussa ?
Comment allez-vous pouvoir rentabiliser et amortir l'investissement dans ces édifices ? Avec quel argent ?
Et, surtout, qui va payer pour tous ces projets, alors que notre dette publique est devenue en soi un prélude de guerre ?
Quand on sait que personne ne fait rien de façon durable pour traiter les problèmes qui polluent constamment l'air et les ressources en eau ! Quand on sait que le Liban regorge de plus de trois milliards de mètres cubes d'eau souterraine renouvelable chaque année, qui constituent quasiment les trois quarts de ses ressources, on se demande bien ce qui est le plus vital.


Il faut choisir entre faire de l'argent en édifiant des barrages, ou concevoir, entre autres, des projets d'exploitation des eaux souterraines, qui permettront de protéger durablement l'environnement et l'économie du pays, la santé et la sécurité de sa population.
Arrêtez de participer à la destruction du peu qui reste d'exceptionnel dans notre pays... Permettez aux Libanais de bénéficier de leurs richesses en eau souterraine annuellement renouvelable et de protéger les sources d'eau et les rivières... surtout avec l'approche inéluctable du réchauffement climatique mondial et de périodes de sècheresse pires qu'en 2014.
Dites-nous la vérité, dites-nous que c'est éminemment politique, dites-nous que c'est du business, dites-nous que vous ignorez la réalité des faits, mais ne vous ridiculisez pas en racontant que le barrage de Janné est vital et viable.

Raja NOUJAIM
Coordinateur général
La Coalition civile contre le projet du barrage de Janné

 

 

Pour mémoire
Barrage de Hammana : un génocide programmé de sang-froid

Barrage de Janneh : entreprise insensée

Le barrage de Janneh : un projet controversé contre le patrimoine libanais

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Honneur et Patrie

Encore une énième gabegie avec les millions volatilisés en bakhchiche et corruption. Comme d'habitude dans "La Suisse de l'Orient".

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CORRECTION : CONTRE... OU POUR LE BARRAGE DE JANNÉ... É... JANNOU !!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SUR.. OU POUR... LE BARRAGE DE JANNÉ... JANNOU !!!

M.V.

Hélas, la réponse est oui pour beaucoup d'intervenants dans ce genre de projet ...,malgré que c'est inquiétant, de faire de l'argent quelque qu'en soit le prix a payer par les générations futures , le massacre du domaine maritime en est un des exemples flagrants parmi mille...validé dans le temps et l'espace...comment expliqué aux abrutis "sous-culturé " ...? que plus ont "fait" de l'argent facile , sur le compte de la communauté ...plus le pays s'appauvri ...

Yves Prevost

Même si - inch'Allah! - le projet est abandonné, les dégâts déjà occasionnés au site seront-ils réparés, les arbres replantés?

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants